Russie: un médecin fou furieux tue un patient à coups de poing

Les médecins sont formés pour sauver des vies. Ce docteur russe n'a pas dû suivre les mêmes cours que ses confrères sur les bancs de l'université. Pris d'une colère rouge, il s'est précipité sur un patient avant de lui asséner un violent coup de poing fatal. Ses efforts pour le ranimer resteront vains...
11 janv. 2016, 10:54
/ Màj. le 11 janv. 2016 à 11:07
Ce seul coup de poing sera fatal au patient.

L'incident remonte au 29 décembre dernier, mais les images de vidéosurveillance de la scène n'ont été diffusées que ce weekend sur internet.

L'histoire, dramatique, se déroule dans un hôpital de Belgorod, en Russie, à quelques kilomètres de la frontière ukrainienne.

On aperçoit tout d'abord un homme, torse nu, assis sur une table d'auscultation en train de se faire examiner par une infirmière. Soudain, un médecin, baraqué, entre dans la pièce en compagnie d'une autre infirmière. Cette dernière pointe son doigt vers le patient et le docteur se précipite sur lui avant de lui asséner un violent coup de poing en pleine tête. L'homme s'effondre et son compagnon, qui tente de lui venir en aide subira le même sort.

La victime reste au sol, immobile. Soudain, le médecin se rend visiblement compte qu'il est inanimé. Il tente alors de lui prodiguer un massage cardiaque. En vain. Le malheureux est mort sur place.

Selon la chaîne russe anglophone RT, lorsque le docteur entre dans la pièce, il est furieux et crie: "Tu as touché mon infirmière?". Lorsque l'ami de la victime entre, il le frappe à son tour et hurle: "est-ce que tu m'as compris?". Malgré les appels au calme du personnel soignant, rien ne semble calmer ce fou furieux.

L'infirmière impliquée explique ensuite à ses collègues qu'elle avait demandé au patient de s'allonger calmement et qu'il avait refusé. Durant la discussion, personne ne se rend compte que l'homme a perdu connaissance. "T'es vivant?" lui demande son ami avant de demander de l'aide. Trop tard...

Le médecin, qui encourt au plus deux ans de prison, a été viré sur le champ et le ministère de la santé russe a ouvert une enquête à son encontre, suite à la diffusion de ces images qui ont fait scandale en Russie.

par Olivier Hugon