Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Se prémunir des pucerons et autres virus

13 mars 2012, 00:01
data_art_5830963

"L'avantage, c'est de renforcer la résistance des plants aux maladies et ainsi améliorer la production en qualité et en quantité; plus de racines et moins de maladies!" Daniel Marchand, directeur de Primplants et de Bioplants à Lonay, greffe par milliers des variétés de tomates, melons, concombres, courgettes, aubergines et poivrons sur des espèces sauvages. Même idée, à Rolle, dans les pépinières viticoles de Philippe Rosset. Le fléau à écarter se nomme phylloxéra. C'est un minuscule puceron américain, provoquant des galles sur les racines, qui a réussi à ruiner les vignobles européens dans le courant du XIX e siècle. La solution pour s'en prémunir passe par le greffage des cépages européens (sensibles au phylloxéra) sur des porte-greffe américains (immunisés). Autre crainte côté ceps : les virus, surtout ceux qui vivent en toute discrétion dans la plante. "Si l'on veut vérifier la présence du virus de l'enroulement de vigne d'un cépage de...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias