Une version européenne du déjanté festival Burning Man aura lieu aux Pays-Bas

Le festival le plus déjanté et sulfureux au monde aura sa version européenne. Ayant lieu tous les ans aux Etats-Unis dans le désert du Nevada, le Burning Man se déclinera aux Pays-Bas en été 2017.
17 juin 2016, 14:01
/ Màj. le 17 juin 2016 à 15:59
Le Burning Man doit son nom à l'immense bonhomme de bois auquel les festivaliers boutent le feu.

C'est probablement le festival le plus fou de la planète. Tous les ans, au mois d'août, des milliers de caravanes convergent en plein milieu du désert du Nevada, aux Etats-Unis, pour donner naissance au Burning Man. Ce rassemblement devenu culte promeut un esprit de liberté très sexe, drogue et rock'n'roll que ne renieraient pas les hippies.

Bonne nouvelle pour les amateurs du genre de ce côté-ci de l'Atlantique, le festival aura sa franchise européenne dès l'année prochaine. Renommé "Where the Sheep Sleep" ("Où dort le mouton"), l'événement se tiendra aux Pays-Bas du 29 au 31 juillet 2017, selon le magazine Billboard. Comme son nom l'indique, le festival prendra place dans une vaste prairie dans les environs d'Amsterdam.

 

Réservés aux seuls membres du groupe facebook "Burning Man Netherlands", les billets auraient déjà tous trouvé preneur, à en croire Konbini. Il reste donc à se consoler avec les images tournées dans le Nevada, pour saisir toute la folie de cet événement hors du commun. Tout débute en 1986, lorsque Larry Harvey s'amuse à brûler un gigantesque bonhomme en bois sur une plage de San Francisco, ce qui deviendra le rituel de clôture du rassemblement. Gagnant en popularité, l'événement est contraint de déménager. Il s'installe donc dans le désert du Nevada donnant naissance chaque année à la ville éphémère de Black Rock City avec son cortège de caravanes et autres mobile-homes.

 

Entre performances artistiques et trips mystiques, le Burning Man est un espace de liberté totale. Tout ou presque y est toléré, la nudité, l'alcool et les drogues. Le reporter-voyageur Antoine de Maximy qui parcourt les pays du monde en solitaire avec ses petites caméras a consacré l'une de ses émissions "J'irais dormir chez vous" au festival. Il retranscrit l'esprit particulier qui y règne.

 

Tout en se développant hors de ses frontières, l'événement veut devenir permanent aux Etats-Unis. L'association organisatrice du festival vient d'acquérir un terrain, afin de "développer les activités du projet Burning Man" et "amplifier [son] impact culturel sur le reste du monde", selon les termes du communiqué posté sur son site.

Payé 6,5 millions de dollars grâce à des dons anonymes, le "Fly Ranch" est une propriété de 15 km2 comportant des marais, des dizaines de sources d'eau et des geysers et situé non loin de Black Rock City. Les organisateurs imaginent y exposer des oeuvres artistiques de grande taille et explorer sur des problématiques, telles que l'énergie, l'environnement ou des nouvelles formes de gouvernance.
 

 

par Daniel Gonzalez