Hans-Rudolf Kappeler attristé par la campagne électorale pranginoise

Huit ans au Conseil communal, huit ans municipal et treize années à la syndicature. Oui, Hans-Rudolf Kappeler, député PLR, connaît bien son village. Sympathisant de l’Alliance libérale, il dit avoir vécu la campagne électorale comme simple observateur. Mais un observateur un peu amer.
03 avr. 2016, 13:22
/ Màj. le 03 avr. 2016 à 13:25
Hans-Rudolf Kappeler, ancien syndic de Prangins.

En effet, dans nos colonnes, il revient sur le tumulte des élections pranginoises, les premières au scrutin proportionnel, et sur la campagne qui a agité le village. S'il ne trouve rien à redire sur le scrutin pour le Conseil communal, en revanche, son regard est plus acerbe sur l'accession à la Municipalité. "J’ai encore en mémoire la belle carte de vœux envoyée par la Municipalité pour souhaiter la bonne année. On y voit des municipaux unis, solidaires. Et puis, un mois plus tard, on apprend qu’ils allaient se livrer bataille. Moi j’étais pour que les municipaux sortants se placent sur une liste indépendante commune, afin de signifier qu’ils allaient œuvrer pour la commune dans un esprit collégial."

Retrouvez l'entretien d'Hans-Rudolf Kappeler dans son intégralité dans le journal payant de ce lundi. 

 

 

 

par Rodolphe Haener