Communales 2016

La fusion laisse des traces

chargement

ASSE ET BOIRON Après l'échec du mariage des neuf communes, le renouvellement des autorités pose divers problèmes.

Par RODOLPHE HAENER
  07.08.2015, 15:22
Premium
Quelques jours avant la votation populaire du 25
janvier, pro et antifusion s'étaient confrontés lors d'un débat public à Chéserex. 

   ARCHIVES LA COTE

rhaener@lacote.ch

Les syndics et municipaux l'avaient pourtant crié partout à la ronde: face à la complexité des affaires, il faut se regrouper pour être plus efficient administrativement. Malheureusement pour les initiants d'une fusion des 9 communes d'Asse et Boiron, le message n'avait pas été entendu comme escompté. Pas de solution donc pour soulager les membres d'exécutif d'un travail quotidien de gestion de plus en plus fastidieux. A Gingins, après l'échec de la fusion du...

À lire aussi...

PolitiqueA Gland, les municipaux se sont répartis les dicastèresA Gland, les municipaux se sont répartis les dicastères

Arzier:Arzier-le-Muids: les trois candidats n'ont pas pu se départagerArzier-le-Muids: les trois candidats n'ont pas pu se départager

ARZIER-LE-MUIDSA une semaine du scrutin pour la syndicature, les candidats s'expliquentA une semaine du scrutin pour la syndicature, les candidats s'expliquent

PranginsHans-Rudolf Kappeler attristé par la campagne électorale pranginoiseHans-Rudolf Kappeler attristé par la campagne électorale pranginoise

NyonRéélu tacitement à la syndicature, Daniel Rossellat devra composer avec la droiteRéélu tacitement à la syndicature, Daniel Rossellat devra composer avec la droite

Top