Nyon : Daniel Rossellat sonde les habitants par téléphone

Depuis quelques semaines, des habitants reçoivent des appels d’un organisme de sondage posant des questions sur la politique menée par la Municipalité. Mais aussi sur le profil des candidats déclarés, ou potentiels, aux prochaines élections de février 2016.
25 oct. 2015, 19:18
/ Màj. le 26 oct. 2015 à 08:50
Daniel Rossellat prépare sa campagne par un sondage téléphonique. Archives Sigfredo Haro - La Côte

Une étude commanditée par le syndic lui-même, politicien indépendant. «Vous savez, je n’ai pas de parti, donc pas de militants qui vont tous les samedis au marché pour savoir ce que pensent les Nyonnais", explique ce dernier. 

Rien d’illégal ou de spécialement surprenant dans le monde politique. Par ailleurs, Daniel Rossellat a payé lui-même ce sondage. Il s’en explique dans nos colonnes.

Lire notre article dans le journal de lundi. 

par Rodolphe Haener