Morges: en cinq ans, la municipale socialiste a appris à s’affirmer

chargement

Portrait Fin mars, la gauche morgienne perdait la majorité à l'exécutif. Ces élections, l’élue socialiste Anne-Catherine Aubert-Despland les a vécues de loin, puisqu'elle a décidé de ne pas rempiler après un mandat. Elle revient sur ces cinq années en affirmant avoir découvert un nouveau métier.

 19.04.2021, 05:00
Lecture: 4min
Premium
Il y a cinq ans, Anne-Catherine Aubert Despland a longtemps réfléchi avant de se lancer. Après une législature, la municipale se prépare à tourner la page.

Au premier abord, Anne-Catherine Aubert-Despland, municipale socialiste chargée du dicastère Sécurité, informatique et manifestation à Morges, paraît plutôt discrète. Voire parfois même en retrait. Mais c’est juste une impression. Assise à son bureau dans les locaux flambant neufs de Police Région Morges (PRM), la politicienne de 61 ans s’affirme alors que son mandat s’achèvera en juillet. La prochaine législature se fera sans elle. Entre nostalgie et envie de voir de nouveaux horizons, elle essaie d’en tirer le...

À lire aussi...

PortraitFuture syndique de Morges, Mélanie Wyss saisit sa vie pour mieux la vivreFuture syndique de Morges, Mélanie Wyss saisit sa vie pour mieux la vivre

Communales 2021A Morges, le centre et la droite grillent la priorité à la gaucheA Morges, le centre et la droite grillent la priorité à la gauche

Top