26.06.2020, 05:00

Michel Mayor: «Comme souvent, on ne nous a pas écoutés»

Premium
chargement
L'astrophysicien et prix Nobel de physique Michel Mayor a vécu deux mois reclus dans sa maison de Trélex. Et ça ne lui a pas déplu.

Coronavirus Il était attendu aux quatre coins du globe mais la pandémie l’a assigné à résidence. Le Trélésien Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, revient sur ces deux mois de semi-confinement et sur les leçons à tirer pour les années futures.

Il nous accueille d’une poignée de main. Ou presque puisqu’on ne la lui rend pas, jamais trop prudent par les temps qui courent. Pas de malaise (ouf!), Michel Mayor, 77 ans, est homme de raison. «C’est vrai, il faut faire attention, lâche l’astrophysicien de Trélex. D’habitude, je suis vigilant mais ma spontanéité me rattrape parfois.» Car l’homme de raison, prix Nobel de physique en 2019 pour sa découverte de la première exoplanète en 1995, est aussi, surtout, homme de contact. Alors la distance...

À lire aussi...

CoronavirusJacques Dubochet: «Ce virus, c’est un peu une remise à jour»Jacques Dubochet: «Ce virus, c’est un peu une remise à jour»

ConsommationPour la vente directe, l’amour dure-t-il toujours?Pour la vente directe, l’amour dure-t-il toujours?

Sondage exclusifComment vous avez vécu ces mois CovidComment vous avez vécu ces mois Covid

Coronavirus«Nos petits-enfants ont eu la trouille que papi s’en aille»«Nos petits-enfants ont eu la trouille que papi s’en aille»

Ensemble vers demainComment le tourisme régional se plie en quatre pour attirer les SuissesComment le tourisme régional se plie en quatre pour attirer les Suisses

Top