25.06.2020, 16:00

Pour eux, rien n’a changé, ou si peu

Premium
chargement
Luc Vidoudez n'a pas vécu de grands bouleversements durant le semi-confinement. Loin de là.

Coronavirus Qu’ils soient agriculteur ou employée de banque, la crise n’a eu que peu d’emprise sur leur quotidien. Luc Vidoudez et Valentine Tornare évoquent ces quelques mois qui leur ont surtout rendu un peu de temps libre.

«Le boulot dans les champs, on l’a fait, et les vaches, on s’en est occupés», lance Luc Vidoudez. Le semi-confinement, l’agriculteur et municipal de Clarmont ne l’a quasiment pas senti passer. Il faut dire qu’à la ferme, le travail n’a pas changé. Souvent seul sur son tracteur, le trentenaire n’a utilisé un masque qu’une seule fois. «Il y a deux semaines, lorsque je suis allé chez le coiffeur», relate-t-il. Quant au désinfectant, il y a vite renoncé: «J’ai fait une...

À lire aussi...

Ensemble vers demainComment le tourisme régional se plie en quatre pour attirer les SuissesComment le tourisme régional se plie en quatre pour attirer les Suisses

CoronavirusComment le coronavirus nous a (ré)appris la solidaritéComment le coronavirus nous a (ré)appris la solidarité

Long formatCovid-19: récit d’une crise inéditeCovid-19: récit d’une crise inédite

Coronavirus«Nos petits-enfants ont eu la trouille que papi s’en aille»«Nos petits-enfants ont eu la trouille que papi s’en aille»

CoronavirusAtteint du coronavirus, son papa a pu mourir entouré de ses prochesAtteint du coronavirus, son papa a pu mourir entouré de ses proches

Top