Coronavirus
 11.05.2020, 12:01

Coronavirus et déconfinement: les villes suisses reprennent gentiment vie

chargement
Dans les restaurants, les tables devront être espacées de deux mètres au moins.

Réouverture Les villes suisses reprennent gentiment vie en ce lundi 11 mai, seconde étape du déconfinement. Tour d'horizon en images et en mots.

Restaurants, commerces ou encore écoles ont rouvert leurs portes lundi. Les Suisses en profitent, mais avec modération.

Les gares ont ainsi repris des couleurs au premier jour de la nouvelle étape du déconfinement. Les pendulaires étaient plus nombreux à se presser à Berne, Bienne ou encore Bellinzone. Mais l'on était encore loin de la fréquentation qui prévalait avant la crise sanitaire. Très peu de personnes portaient un masque, ont constaté des journalistes de Keystone-ATS.

Premiers trains du matin

Ce moyen de protection est désormais vendu dans les automates "Selecta" dans les gares, ont précisé les CFF lundi. A Berne, les premiers trains IC du matin en provenance et à destination de Zurich et de Lausanne étaient modérément occupés. Cette fréquentation permettait le respect des distances sociales.
 

 

La plupart des passagers respectaient également les distances sociales sur les quais à Bienne, sauf quand il s'agissait de monter dans le train; ils se regroupaient alors devant les portes. Dans l'IC de 07h16 pour Genève-Aéroport, la plupart des compartiments à quatre n'étaient occupés que par une seule personne.

Dans la gare de Bellinzone, les clients ont retrouvé avec joie leur expresso matinal, alors que des employés des CFF distribuaient des lingettes désinfectantes. Le reste de la capitale tessinoise était encore endormi à 09h00. Quelques clients épars dans les bars et les restaurants. Principalement des jeunes adultes. Dans la rue, une patrouille de police avançait masquée.

Quelques files d'attente

Juste à côté de la gare de Bienne, les clients ont aussi repris possession des cafés. Mais ils avaient choisi de s'installer sur la terrasse plutôt qu'à l'intérieur. La plupart des établissements de restauration avaient pris des dispositions pour accueillir leurs clients en espaçant les tables ou en installant des séparations.

Dans la principale artère commerçante de la ville, très peu de files d'attente à l'ouverture des magasins. A l'exception d'une enseigne d'un magasin de vêtements où une quinzaine de personnes se pressaient devant l'entrée un quart d'heure avant l'ouverture. Personne en revanche devant la librairie.
 


La matinée s’est également révélée calme dans le centre-ville de Fribourg. Les cafés ouverts affichaient une fréquentation pour le moins réduite. Certains commerces, à l’instar d’une enseigne vendant livres, disques et autres articles, connaissaient en revanche une fréquentation importante, avec des files d’attente qui s’allongeaient pour respecter les deux mètres entre chaque personne.

Ouvert depuis 07h00, un café de quartier à Chêne-Bougeries (GE) accueillait ses habitués installés autour de tables séparées par des panneaux de plexiglas bricolés par le responsable. Ce n'était pas l'affluence des grands jours, mais beaucoup de clients ont exprimé leur joie de reboire enfin leur café à l'extérieur.

Elèves au compte-gouttes

La rentrée scolaire après deux mois d'arrêt forcé s'est déroulée très calmement sous une pluie battante à Genève. Etant donné que les élèves étaient attendus entre 08h00 et 09h00, il n'y a pas eu d'afflux d'enfants et de parents aux abords des écoles, ont constaté des photographes et journalistes de Keystone-ATS. Les élèves arrivent au compte-gouttes, selon des patrouilleuses scolaires.

Seule la moitié des élèves était convoquée le matin, l'autre moitié étant attendue l'après-midi. Comme annoncé, les établissements ont mis en place des fléchages au sol et les salles de classe ont été complètement réorganisées afin de respecter les mesures de distanciation imposées par les autorités.
 


Musées, bibliothèques, archives et fitness sont également à nouveau ouverts dès lundi. Le Conseil fédéral a annoncé le 16 avril vouloir sortir de la crise en trois étapes. La première, le 27 avril, a permis aux coiffeurs, physiothérapeutes, jardineries, crèches et autres prestataires de services à rouvrir leurs portes.

La dernière étape est prévue le 8 juin, à condition que les Suisses continuent de respecter les consignes. Les rassemblements de plus de cinq personnes seront alors autorisés. Il sera possible de retourner au théâtre, au cinéma ou dans les jardins zoologiques et botaniques, de se rendre à la piscine, de suivre un office religieux ou de prendre une remontée mécanique.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: Genève va soutenir financièrement le monde de la nuitCoronavirus: Genève va soutenir financièrement le monde de la nuit

Mise en gardeAlain Berset: «il faut garder les distances et faire attention à l’hygiène des mains»Alain Berset: «il faut garder les distances et faire attention à l’hygiène des mains»

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 30 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 30 septembre

A l’étudeRetour de voyage dans un pays à risque: la quarantaine bientôt réduite à 6-7 jours?Retour de voyage dans un pays à risque: la quarantaine bientôt réduite à 6-7 jours?

C’est repartiCoronavirus: les grandes manifestations culturelles et sportives reprennent jeudiCoronavirus: les grandes manifestations culturelles et sportives reprennent jeudi

Top