Coronavirus
 02.06.2020, 16:19

Coronavirus: l’EPFL a élaboré un meilleur modèle pour étudier les cellules neutrophiles

chargement
Il peut arriver que la cellule neutrophile endommage les tissus et exacerbe les maladies.

Recherche Les neutrophiles, ce sont des cellules immunitaires sont essentielles pour se défendre contre les bactéries mais qui pourraient aggraver certaines maladies comme le coronavirus. L’EPFL a créé un nouveau modèle pour étudier leur rôle dans ce contexte.

Des chercheurs de l’EPFL ont élaboré un nouveau modèle permettant de mieux comprendre le rôle des neutrophiles. Ces cellules immunitaires essentielles pour la défense antibactérienne sont soupçonnées d’aggraver le déroulement de nombreuses maladies, en particulier le Covid-19.

Alors que la pandémie continue à se propager, les chercheurs se concentrent sur la biologie du virus, son mécanisme d’action et les traitements possibles. L’une de leurs cibles est un groupe de cellules appelées «neutrophiles», dont on sait qu’elles infiltrent les voies respiratoires des patients décédés du Covid-19.

Efficacité partielle

Il se pourrait en effet que les neutrophiles aggravent les symptômes de la maladie en envahissant les poumons et en exacerbant l’inflammation locale. Afin d’en avoir le cœur net, les chercheurs peuvent utiliser un modèle de souris dont les neutrophiles sont supprimés par des anticorps «antineutrophiles».

Cette approche est très répandue pour étudier les neutrophiles dans différentes conditions, comme les maladies auto-immunes, les infections ou inflammations chroniques, la cicatrisation des plaies et même certains types de cancers.

Toutefois, ce modèle n’est efficace que partiellement, il manque de spécificité et n’a pas une durabilité suffisante. L’équipe d’Etienne Meylan à l’EPFL présente dans la revue Nature Communications un modèle alternatif qui résout ces lacunes.

Modèle alternatif

Lorsqu’on essaie d’éliminer les neutrophiles chez la souris, la moelle osseuse de l’animal en produit de nouveaux, ce qui réduit à néant tout l’intérêt du modèle. Les chercheurs ont identifié ces neutrophiles et ont déterminé que leur survie est due au fait qu’ils sont moins susceptibles d’être visés par les anticorps.

Pour y remédier, les scientifiques ont développé une stratégie de double élimination par les anticorps qui améliore l’élimination des neutrophiles. Cette méthode entraîne une réduction profonde, spécifique et durable du nombre de neutrophiles dans le sang et les tissus.

Notre étude peut être utile pour évaluer l’importance des neutrophiles dans les inflammations ou les cancers.
Etienne Meylan, chercheur à l’EPFL

«Notre étude peut être utile pour évaluer l’importance fonctionnelle des neutrophiles dans les infections chroniques ou aiguës, les inflammations ou les cancers», explique Etienne Meylan, cité mardi dans un communiqué de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

«En particulier, les modèles de souris transgéniques de l’infection par le SARS-CoV-2 couplés à nos stratégies standards d’élimination des neutrophiles peuvent nous aider à établir un lien de causalité entre ce type de cellules immunitaires innées et le Covid-19», ajoute le scientifique.

Des chercheurs du CHUV de Lausanne, du Swiss Cancer Center Léman, ainsi que de France, d’Allemagne et des Etats-Unis ont également participé à ces travaux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SantéMédecine: des chercheurs de l’EPFL ont créé un gel à injecter pour combattre l’ostéoporoseMédecine: des chercheurs de l’EPFL ont créé un gel à injecter pour combattre l’ostéoporose

EnvironnementPollution: des chercheurs de l’EPFL ont développé des éponges qui filtrent le chrome toxique de l’eauPollution: des chercheurs de l’EPFL ont développé des éponges qui filtrent le chrome toxique de l’eau

Grande interviewPour ce professeur de l’EPFL, déconfiner les enfants n’est pas «déraisonnable»Pour ce professeur de l’EPFL, déconfiner les enfants n’est pas «déraisonnable»

Grandeur natureCoronavirus: 100 militaires testent l’app de l’EPFL qui retracera les chaînes d’infectionsCoronavirus: 100 militaires testent l’app de l’EPFL qui retracera les chaînes d’infections

essaisTraçage du coronavirus: l’application de traçage de l’EPFL testée par des soldatsTraçage du coronavirus: l’application de traçage de l’EPFL testée par des soldats

Top