Coronavirus
 18.02.2020, 17:20

Coronavirus: le salon de l'auto sur le qui-vive

chargement
Le salon de l'auto n'est pas épargné par le spectre du Coronavirus.

Epidémie Le salon de l'auto de Genève sera particulièrement vigilant cette année pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Sa mise en place a été particulièrement compliquée. Mais les organisateurs se veulent rassurants.

Le Salon de l'auto de Genève devra composer cette année avec les mesures prudentielles mises en place pour faire face à l'épidémie de coronavirus. Malgré la défection de grands groupes comme Ford, Opel, Citroën et Peugeot, le nombre d'exposants est en hausse. Le circuit intérieur dédié aux propulsions alternatives sera la grande nouveauté de cette 90e édition du Geneva International Motor Show (Gims).

Difficile organisation

"L'organisation a été plus compliquée en raison de l'épidémie de coronavirus. Mais je vous le confirme, le Gims se tiendra bel et bien", a assuré le président Maurice Turrettini en conférence de presse. Cette 90e édition devrait être inaugurée en présence du conseiller fédéral Guy Parmelin. Jusqu'à 600'000 visiteurs sont attendus à Palexpo entre le 5 et le 15 mars.

"L'organisation a été plus compliquée en raison de l'épidémie de coronavirus.
Maurice Turrettini, président du salon

L'édition 2020 accueillera 150 exposants, davantage que la centaine de la précédente édition, représentant 75% du marché en Suisse, précisent les organisateurs. Jusqu'à présent, 90 premières (150 en 2019) ont été annoncées pour ce salon, qui s'étalera sur près 59'000 mètres carrés. Parmi ces exclusivités, la marque hispano-helvétique Hispano Suiza présentera son modèle Carmen Boulogne.

Les constructeurs chinois Changan Automobile et le hongkongais Apex (buggies) feront pour la première fois le déplacement, malgré l'épidémie en Chine.

Les organisateurs d'un autre salon genevois, celui des inventions, ont annoncé lundi leur décision d'annuler l'édition 2020 suite à la propagation du coronavirus, dont le bilan s'approche les 1900 morts. Le Mobile World Congress de Barcelone a été contraint à prendre la même décision.

Nettoyage et désinfection

Le Gims, dont 1% des visiteurs proviennent du continent asiatique, n'abdique pas, mais mettra l'accent sur la sécurité. "On constate qu'il y a beaucoup d'inquiétudes liées à l'infection du coronavirus", a souligné Marianne Gyger, responsable des relations publiques du Salon. Pour l'instant, aucune défection n'est à déplorer pour des raisons sanitaires.

Pour tenter d'apaiser ces craintes, Palexpo a mis en place différentes mesures de sécurité, comme un "programme de nettoyage et de désinfection" des infrastructures, une formation du personnel et une signalisation appelant aux participants les recommandations en matière d'hygiène.

On constate qu'il y a beaucoup d'inquiétudes liées à l'infection du coronavirus.
Marianne Gyger, responsable des relations publiques du Salon

Le circuit intérieur de 456 mètres constituera la principale innovation de ce Gims cuvée 2020. "Une longue piste droite (sera aménagée) pour tester l'accélération mais également des virages pour voir comment ces véhicules se comportent", a expliqué Olivier Rihs, le directeur. Le Touring Club Suisse (TCS) est le partenaire du Gims pour cette animation et en assurera la fonctionnement. Les inscriptions se feront par le biais de l'application mobile du GIMS.

Recul de 9%

Comme de nombreux salons, le Gims est confronté à une baisse de la fréquentation et doit se réinventer pour toujours attirer les foules. En 2019, le nombre de visiteurs avait reculé de 9% à 602'000 personnes. Certains constructeurs décident également de se passer des salons, pour des raisons diverses, comme Ford, Opel, Citroën et Peugeot pour le Gims en 2020.

Maurice Turrettini a rappelé que la surface louée a chuté de 20% pour cette édition. "Nous disposons de quelques réserves pour faire face à ces difficultés", a-t-il déclaré, soulignant toutefois qu'il ne pourra pas puiser indéfiniment dans ce bas de laine.

68 conférences

Comme d'habitude, le salon sera précédé par la cérémonie qui couronnera la voiture de l'année, le 2 mars à 15h. Les organisateurs annoncent la tenue de 68 conférences lors des journées de presse des 3-4 mars. Un "VIP Day" sera mis sur pied pour la première fois le 4 mars, avec la présence personnalités de Formule-E (championnat d'automobiles électriques), notamment des pilotes suisses.

Cette 90e édition sera la première et la dernière pour Olivier Rihs, qui quittera le bateau afin d'assumer dès le 1er mai des fonctions dirigeantes au sein de TX Group (ex-Tamedia). Un successeur pourrait être annoncé pendant le salon ou au début du printemps au plus tard, a expliqué à AWP M. Turrettini.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

BilanGenève: le salon de l'auto n'atteint pas ses objectifs en terme de fréquentationGenève: le salon de l'auto n'atteint pas ses objectifs en terme de fréquentation

GenèveSalon de l’auto: nette baisse de la fréquentationSalon de l’auto: nette baisse de la fréquentation

GenèveSalon de l'auto: l'édition 2019 sera la dernière dans sa forme actuelleSalon de l'auto: l'édition 2019 sera la dernière dans sa forme actuelle

GENÈVEBaisse de fréquentation au Salon de l’autoBaisse de fréquentation au Salon de l’auto

EvénementGenève: 700'000 visiteurs et 180 constructeurs attendus au Salon de l'AutoGenève: 700'000 visiteurs et 180 constructeurs attendus au Salon de l'Auto

Top