Coronavirus
 02.06.2020, 10:11

Coronavirus: les gagnants et perdants de la crise sanitaire

chargement
La crise du coronavirus a laissé de profondes traces dans l'économie suisse. (illustration)

Pandémie La crise du coronavirus a laissé de profondes traces dans l’économie suisse, mais les mesures de confinement ont diversement impacté les secteurs professionnels. Certains sont ressortis, du moins à court terme, gagnants tandis que d’autres ont été fortement pénalisés.

Médical

Le domaine des dispositifs médicaux cristallise tout particulièrement ces disparités. L’explosion de la demande dans l’assistance respiratoire a poussé des sociétés tels le grison Hamilton Medical ou le zougois Medela à mobiliser toutes leurs ressources pour démultiplier au moins temporairement leurs capacités de production.

A l’inverse, le gel des interventions chirurgicales jugées non prioritaires pour libérer des lits pour les patients Covid-19 a contraint nombre de fournisseurs du matériel nécessaire, parmi lesquels le mastodonte ophtalmique Alcon, le spécialiste des implants dentaires Straumann ou encore le géant de l’assistance auditive Sonova, au désoeuvrement.

Les cliniques privées, notamment celles du réseau Swiss Medical Network du groupe Aevis Victoria, ont vu les interventions chirurgicales non-urgentes reportées. Mais la direction s’attend à rattraper le retard en seconde partie d’année.

Transport aérien

L’aviation commerciale a été durement touchée par la fermeture des frontières. Le Conseil fédéral a décidé fin avril de demander au Parlement près de 1,9 milliard de francs pour soutenir le secteur, dont 1,5 milliard pour Swiss et Edelweiss.

La filiale de Lufthansa, qui ne prévoit pas pour l’heure de licenciement dans le cadre des réductions des coûts qu’elle doit effectuer, a maintenu son programme minimum de vol jusqu’à fin mai. Elle va reprendre progressivement son envol début juin et augmenter ses capacités d’ici la fin de l’année.

Selon le directeur commercial Tamur Goudarzi, le transporteur national ne devrait renouer qu’en 2023 avec le chiffre d’affaires de 2019.

La filiale helvétique d’Easyjet, numéro deux en Suisse et leader à Genève et Zurich, avait également demandé un crédit d’engagement à la Confédération, mais celui-ci lui avait été refusé au motif que les conditions n’étaient «pas réunies du point de vue actuel».

On ignore encore l’impact sur les effectifs helvétiques des mesures de restructuration annoncées par la compagnie britannique, qui pourrait supprimer jusqu’à un tiers des postes, soit 4500 à l’échelle du groupe.

L’aviation d’affaires suisse pourrait profiter à court terme de la réduction des vols des grandes compagnies aériennes. Mais seulement si chaque pays accorde à nouveau un accès libre à son espace aérien et terrestre. La cherté de la vie en Suisse met cependant le secteur dans une situation délicate, l’empêchant de proposer des prix compétitifs.

Horlogerie

L’industrie horlogère est dans la tourmente. Les exportations du secteur pourraient se replier de 25% sur un an en 2020 en raison la fermeture des boutiques et l’absence des touristes, selon une étude de Vontobel.

«L’industrie horlogère suisse connaîtra le recul le plus important de ces 50 dernières années», écrivent les auteurs de cette étude, précisant que leurs projections se basent sur l’hypothèse que les magasins seront de nouveau ouverts en mai ou juin.

Au deuxième trimestre, une chute de 40% des envois à l’étranger de cette branche est anticipée. Une avancée des exportations est attendue à partir de 2021.

Emballages

Du côté des gagnants on retrouve des acteurs de l’industrie de l’emballage. Ces derniers ont bénéficié d’une hausse de la demande pour leurs articles, le Covid-19 et les mesures sanitaires ayant provoqué un besoin accru en produits alimentaires et le développement de la vente en ligne.

Outre la constitution des stocks de nourriture pour être à l’abri de problème d’approvisionnement, la fermeture des restaurants a également poussé les gens à remplir davantage leurs caddies.

Industrie MEM

Si le recours aux réductions d’horaires reste largement de mise, des coupes massives se dessinent. Hans Hess, président de Swissmem, association faîtière de l’industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (MEM), redoute la perte de plus de 20’000 emplois industriels, soit autant que durant la crise financière de 2008. Fin 2019, ce secteur employait 325’000 personnes en Suisse.

Plusieurs sociétés actives en Suisse ont déjà annoncé des suppressions d’emplois, notamment Mikron, Georg Fischer et Oerlikon.

Les entreprises spécialisées dans le Plexiglas et autres sortes de verre acrylique voient la demande exploser pour la protection sanitaire, ce qui engendre une pénurie de matière première.

Tourisme

Le tourisme ne sortira pas indemne de l’épidémie. Le Centre d’études conjoncturelles KOF prévoit une chute d’un tiers des nuitées hôtelières en 2020. Le chemin de la reprise risque d’être long. Même si les frontières, au moins en Europe, devraient rouvrir sous peu et les liaisons aériennes progressivement reprendre, le goût du voyage risque d’être annihilé pour un certain temps.

Les Suisses devraient cette année être plus nombreux à passer leurs vacances en territoire helvétique, mais cela ne suffira pas à compenser la chute déjà constatée et à venir des voyageurs étrangers.

Commerce de détail

Dans le commerce de détail, les affaires sont freinées par un climat de consommation morose, qui a chuté début mai à un plancher historique, selon le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Les deux mois de fermeture obligatoire et la fréquentation en forte baisse laisseront un manque à gagner irrattrapable pour le secteur.

Quelques acteurs parviennent toutefois à tirer leur épingle du jeu, notamment le commerce en ligne. «Nos ventes ont connu une forte croissance sous l’effet de la pandémie et les effets se prolongent encore actuellement. Nous avons embauché 200 nouveaux collaborateurs dans nos centres logistiques pour faire face à l’explosion de la demande», avait récemment indiqué un porte-parole de Digitec Galaxus.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PandémieCoronavirus: les Suisses veulent moins utiliser les transports en commun à l’avenirCoronavirus: les Suisses veulent moins utiliser les transports en commun à l’avenir

Top