Coronavirus

Coronavirus: restos rouverts, 30 à la maison, reprise des grands événements… les décisions de Berne

chargement

assouplissements Le Conseil fédéral a fait part ce mercredi des dernières décisions prises pour contrer le Covid-19. Restaurants, sport, culture: bouffée d’oxygène dès lundi.

 26.05.2021, 13:47
Le ministre de la santé Alain Berset s'est à nouveau adressé aux médias ce mercredi.

Restauration, sport en groupe et culture: tous ces domaines peuvent respirer dès lundi. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de nouveaux assouplissements plus généreux que prévus au vu de la situation sur le front du Covid-19.

A lire aussi : Coronavirus: ce que vous pourrez de nouveau faire dès le 31 mai

La situation épidémiologique se détend, les nouvelles infections reculent et la plupart des cantons auront terminé à la fin du mois la vaccination des personnes vulnérables, constate le gouvernement. On peut ainsi passer de la phase de protection à celle de la stabilisation, tout en restant prudents.

 

 

«Le Conseil fédéral a donc décidé de faire un pas substantiel d’ouverture», a déclaré le ministre de la santé Alain Berset devant la presse. Tous les domaines sont concernés. Certains secteurs comme les discothèques restent encore fermés, «mais on va dans une direction qui permet de leur donner aussi des perspectives», a-t-il ajouté.

Réouverture complète des restaurants lundi

Dès lundi, les restaurants pourront rouvrir complètement. Les tables à l’intérieur devront être limitées à quatre, celles en terrasses à six personnes. Tous les clients devront s’asseoir et remettre leurs coordonnées. Le masque sera obligatoire uniquement pour se déplacer. La fermeture imposée de 23h à 6h est levée.

Manger et boire sera à nouveau possible lors d’événements publics, à condition toutefois d’être assis et d’avoir remis ses coordonnées. Quant aux manifestations publiques organisées dans des restaurants, comme des projections publiques ou des concerts, elles sont à nouveau permises moyennant le respect des règles applicables aux établissements de restauration.

L’heure des retrouvailles

Les événements avec public pourront se dérouler à l’intérieur en présence de 100 personnes au lieu de 50, ou jusqu’à la moitié de la capacité de la salle, et à l’extérieur, en présence de 300 personnes au lieu de 100. Cela vaut aussi pour les cérémonies religieuses. Les places assises ne devront plus être attribuées de manière fixe, le masque et la distance suffisant.

Les réunions comme les visites guidées ou les assemblées de sociétés pourront se tenir avec un maximum de 50 personnes au lieu de 15. C’est aussi valable pour les réunions comme les mariages ou anniversaires qui se déroulent hors du domicile.

30 à la maison

Pour les réunions privées à la maison par contre, la limite passe de 10 à 30 participants dans les espaces fermés et de 15 à 50 dehors. Pour les manifestations dans l’espace public, il n’y a plus aucune restriction.

Le sport amateur pourra désormais se pratiquer par groupe de 50 personnes au lieu de 15. Les compétitions de sports d’équipe restent interdites à l’intérieur. La danse ou la lutte sont autorisées à l’intérieur sans masque mais pas à plus de quatre. Les bains thermaux et les centres de wellness peuvent rouvrir.

Les amateurs de culture populaire sont soumis aux mêmes règles que le sport: les concerts et spectacles sont à nouveau autorisés. Pour les fanfares, l’espace est réduit de 25 mètres carrés à 10 par personne. Les choeurs peuvent à nouveau donner des concerts en plein air.

Manifestations d’envergure

Le retour du public dans les grandes salles de spectacles ou les événements en plein air se concrétise. Le Conseil fédéral a fixé mercredi le calendrier et les conditions pour organiser à nouveau des manifestations d’envergure, accueillant plus de 1000 personnes.

L’ouverture se fera en trois étapes, échelonnées du 1er juin au 20 août. Dès la semaine prochaine, les cantons pourront organiser jusqu’à cinq événements pilotes chacun. Ces manifestations pourront accueillir 600 personnes en salle et 1000 personnes en plein air.

3000 personnes en salle

Le masque ne sera pas obligatoire lors d’événements en extérieur sur des places assises. Le Conseil fédéral a éliminé cette mesure après la consultation, tout comme il a revu à la hausse la jauge des spectacles en plein air.

Les grands événements seront autorisés dès le 1er juillet. En salle, ils pourront accueillir un maximum de 3000 personnes. A l’extérieur, les événements avec place assise seront limités aux deux tiers de la capacité et à un maximum de 5000 personnes.

Certificat nécessaire

Pour les événements en plein air avec des places debout, comme les festivals en plein air, la limite passera à 3000 personnes qui devront porter un masque et seule la moitié de la capacité pourra être atteinte.

Ces manifestations ne seront ouvertes qu’aux personnes entièrement vaccinées, guéries du Covid-19 ou qui présentent un test négatif. Le certificat Covid sera utilisé dès qu’il sera disponible.

3e étape le 20 août

La troisième étape interviendra le 20 août. A partir de cette date, les grands événements réunissant 10’000 personnes pourront avoir lieu. Le délai a été avancé d’une dizaine de jours après la consultation.

Les manifestations en salle ne seront soumises à aucune restriction. Pour les événements en plein air avec places assises obligatoires, il n’y aura pas de limite de spectateurs. Cette étape entrera en vigueur si la phase de stabilisation – qui prévoit que toutes les personnes qui le souhaitent auront été vaccinées – se confirme.

«Parapluie de protection»

La branche de l’événementiel bénéficiera d’un «parapluie de protection». Concrètement, si des manifestations autorisées par un canton ne peuvent pas avoir lieu pour des raisons épidémiologiques, les organisateurs auront droit à une indemnisation.

Cette mesure a été introduite par le Parlement dans la loi Covid-19 lors de la session de printemps. Un crédit d’engagement de 150 millions de francs est prévu à cet effet, la moitié à charge de la Confédération et l’autre des cantons.

Conditions assouplies

Pour obtenir une indemnisation, une manifestation devra être approuvée par le canton, accueillir des visiteurs venant d’autres cantons et réunir au moins 1000 personnes chaque jour. De son côté, l’organisateur devra payer une franchise de 5000 francs et une quote-part de 10% sur le montant restant. Le Conseil fédéral a assoupli ces conditions suite à la consultation.

La participation aux coûts de la Confédération et des cantons s’élève à un maximum de 5 millions de francs par événement. Le règlement s’appliquera aux événements du 1er juin 2021 au 30 avril 2022. La plupart des cantons doivent encore créer la base légale nécessaire à sa mise en œuvre.

Hautes écoles et homeoffice

Les hautes écoles ne seront plus astreintes à la limite des 50 personnes et pourront reprendre leurs activités presque normalement. Le travail à domicile quant à lui n’est plus obligatoire mais simplement recommandé pour les entreprises qui peuvent procéder à un dépistage hebdomadaire du personnel.

Le retour au bureau doit se faire de manière progressive afin de ne pas compromettre la campagne de vaccination. Une fois que toutes les personnes qui le souhaitent se seront fait vacciner, le homeoffice pourra être assoupli sans qu’il soit nécessaire de procéder aux tests réguliers.

Exceptions pour les quarantaines

Enfin, les dispositions pour les quarantaines sont aussi assouplies. Toute personne guérie ou vaccinée en est exemptée durant six mois. Il faut cependant pouvoir faire valoir une vaccination complète avec un produit approuvé en Suisse ou par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

Les moins de 16 ans sont aussi exemptés de quarantaine et de l’obligation de fournir un test de dépistage à l’entrée en Suisse. Les personnes en provenance de pays où des variants du virus préoccupants circulent ne peuvent pas bénéficier de cette exception.

Comme cette quatrième étape de réouverture va bien au-delà du plan initial, le Conseil fédéral ne prévoit plus qu’un dernier paquet d’assouplissements qui interviendra avant la pause estivale. Il devrait consulter les milieux concernés dès le 11 juin et prendre une décision le 23 juin pour une entrée en vigueur le 1er juillet. A l’origine, la phase de normalisation était planifiée en août.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 26 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du 26 mai

solidaritéCoronavirus: la Chaîne du Bonheur en appel à la solidarité pour les pays fragilesCoronavirus: la Chaîne du Bonheur en appel à la solidarité pour les pays fragiles

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

EclairageSéjour en Italie depuis la Suisse: le test négatif ne suffit pasSéjour en Italie depuis la Suisse: le test négatif ne suffit pas

Top