Coronavirus
 23.03.2020, 18:54

«Il faut réserver les tests aux personnes présentant des symptômes»

chargement
1/3  

Coronavirus Le laboratoire de microbiologie du CHUV à Lausanne est désormais capable de procéder à 1140 tests de dépistage du coronavirus par jour. Du personnel supplémentaire a été formé pour répondre à cette charge exceptionnelle. Reportage.

Le 28 février, le CHUV enregistrait son premier cas de Covid-19. Depuis, le nombre de tests effectués chaque jour est en hausse soutenue. «De 285 tests par jour, nous sommes rapidement passés à 475 tests par jour, puis 760. Depuis ce 23 mars, nous pouvons en effectuer 1140 par jour», a expliqué à un groupe de journalistes Gilbert Greub, directeur de l’Institut de microbiologie.

Pour pouvoir assurer une telle capacité, l’institut a dû complètement se réorganiser et s’assurer de disposer de réactifs et de matériel de laboratoire en suffisance. «Nous avons dû former du personnel supplémentaire et aujourd’hui, une vingtaine de personnes sont dédiées à ces analyses. Actuellement, nous avons assez de réactifs pour 5000 tests; 20 000 supplémentaires ont été commandés», a relevé le responsable.

Assurer la capacité de diagnostic

Malgré les réserves de réactifs disponibles au CHUV, chaque jour du matériel vient à manquer. Pour pallier les risques de pénurie, Gilbert Greub et son équipe ont opté pour une stratégie de diversification: «En routine, nous utilisons quatre machines, toutes de fournisseurs différents. Ainsi, Seegene, en Corée du Sud, peut continuer à livrer du matériel. Roche également continue à nous livrer le matériel de laboratoire dont nous avons besoin. Cette approche multilatérale est très utile en ce moment où la demande internationale est très forte.»
 


Malgré l’approvisionnement régulier en réactifs et en matériel d’analyse indispensable, les stocks de l’institut sont limités. Pour Gilbert Greub, il est donc nécessaire de réserver les tests aux personnes présentant des symptômes.

«Je comprends l’intérêt qu’il y a à tester tout le monde pour pouvoir définir la prévalence de la maladie dans la population. Aujourd’hui, nous ne pouvons pas nous permettre de procéder ainsi. Le plus important est de savoir si les personnes présentant des symptômes sont bel et bien infectées par le Coronavirus. C’est pour les malades que nous devons assurer notre capacité à effectuer des diagnostics. Que se passerait-il si nous ne pouvions plus effectuer de diagnostic parce que nous avons utilisé toutes nos capacités de tests à des fins de recherche épidémiologique?»

Heidi.news

Des analyses pour toute la Suisse romande

Dans tout le pays, les laboratoires font face à un afflux massif de tests à analyser. Les capacités ont été augmentées partout et des centres ont été dédiés au seul Covid-19. Le gros du travail pour aboutir à un résultat intervient surtout en fin de journée, les prélèvements ayant lieu durant la journée. Les équipes spécialisées du CHUV à Lausanne travaillent jusque vers 3h du matin.

Les médecins disposent ainsi des résultats dès l’aube et peuvent informer leurs patients rapidement. Les résultats sont également envoyés aux médecins cantonaux ainsi qu’à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP), par mail sécurisé.

Au CHUV, le laboratoire analysant les prélèvements de Covid-19 est géré par l’Institut de microbiologie du Centre hospitalier universitaire vaudois à Lausanne. L’Institut dispose de plusieurs locaux et robots pour mener ces diagnostics à bien. Il effectue des analyses pour 60 partenaires différents répartis dans le canton de Vaud et en Suisse romande. Face à l’épidémie de Covid-19, les ressources sont mutualisées et l’Institut aide d’autres laboratoires quand c’est nécessaire. La solidarité dans ce domaine-là existe également.

Heidi.news


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: la Rega a rapatrié une douzaine de malades ou de cas suspectsCoronavirus: la Rega a rapatrié une douzaine de malades ou de cas suspects

On décortiqueCoronavirus – Fake news: non, les moustiques ne sont pas un vecteur de transmission du virusCoronavirus – Fake news: non, les moustiques ne sont pas un vecteur de transmission du virus

TourismeFlâner sur les quais de Nyon et Morges depuis son canapéFlâner sur les quais de Nyon et Morges depuis son canapé

SurchargeCoronavirus: La Poste ne va pas immédiatement baisser le nombre de colis de ses 100 plus grands expéditeursCoronavirus: La Poste ne va pas immédiatement baisser le nombre de colis de ses 100 plus grands expéditeurs

SantéCoronavirus: en cas de légers signes d’AVC, il ne faut pas hésiter à se rendre aux urgencesCoronavirus: en cas de légers signes d’AVC, il ne faut pas hésiter à se rendre aux urgences

Top