Coronavirus

La vie à l’hôtel, c’est fini pour les sans-abri de New York

chargement

pandémie Logés pendant la pandémie dans des établissements hôteliers de Big Apple, huit mille sans-logis à la santé fragile vont devoir retourner dans des refuges collectifs. Au grand dam de leurs défenseurs.

Par Kessava Packiry, New York
  30.07.2021, 00:01
Lecture: 9min
Premium
Comme une centaine d’autres établissements, Le Lucerne a logé durant les mois de pandémie des SDF. La ville de New York avait débloqué 300 millions de dollars pour payer l’addition.

Façade terre de Sienne en grosses pierres taillées, architecture inspirée de l’Europe du début du XX siècle, l’hôtel Lucerne à New York a fière allure. Sur sa page internet, l’établissement de l’Upper West Side vante le luxe de ses chambres aux allures vieille époque. Mais une fois la lourde porte franchie, le charme tombe, net. L’endroit est sombre. Adossés aux murs, une dizaine de matelas défraîchis attendent que la voirie les emporte. L’hôtel est visiblement...

À lire aussi...

tensionsGrèce: près d’un millier de migrants sans abri manifestent à LesbosGrèce: près d’un millier de migrants sans abri manifestent à Lesbos

POLITIQUEEtats-Unis: la violence au cœur des débats à New YorkEtats-Unis: la violence au cœur des débats à New York

ÉTATS-UNISSuccès de la campagne de vaccination: l’euphorie économique gagne New YorkSuccès de la campagne de vaccination: l’euphorie économique gagne New York

Top