Coronavirus
 06.04.2020, 05:00

Les bêtes n’ont jamais eu autant d’anges gardiens

Premium
chargement
"Pompon" est dorloté par le personnel de la SPA La Côte en attendant que le refuge puisse à nouveau ouvrir ses portes au public, et qu'il puisse peut-être se trouver de nouveaux maîtres.

Animaux Les chiens et les chats sont loin d’être les laissés-pour-compte de la pandémie. Bien loin de la vague d’abandons que certains redoutaient, les structures d’accueil voient plutôt affluer des bonnes âmes prêtes à en prendre soin.

On aurait pu redouter une vague de laissés-pour-compte, certains paniquant à l’idée, injustifiée, que leur animal pourrait transmettre le coronavirus. Fort heureusement, il n’en est rien. «La situation est rassurante. Il n’y a pas d’abandons massifs et les refuges ne sont pas débordés», rassure Alain Zwygart, administrateur de la Société vaudoise pour la protection des animaux (SVPA). C’est même plutôt le contraire qui se produit, plusieurs Suisses s’étant récemment découvert une âme de Brigitte Bardot.

Au...

À lire aussi...

NyonCambriolée, la SPA La Côte a les yeux de cockerCambriolée, la SPA La Côte a les yeux de cocker

Top