Coronavirus
 03.04.2020, 13:00

A Nyon, des fleurs pour la voisine et des liens pour toujours

chargement
1/4  

Solidarité A Nyon, comme dans beaucoup d’autres communes, une page Facebook recensant les propositions d’aide s’est rapidement créée. Celle-ci s’est développée et est devenue un véritable réseau d’entraide organisé.

«Dès l’annonce des mesures du Conseil fédéral, nous nous sommes lancés dans un sprint pour mettre en place ce réseau d’entraide. Maintenant, on se rend compte que ce sera plutôt un marathon, donc on s’organise pour tenir sur la durée», raconte Niall Macpherson, l’un des fondateurs du groupe Facebook Nyon Solidarité et Entraide – Coronavirus. La page a été créée le lundi suivant les décisions de la Confédération et a, depuis, beaucoup évolué.

Une organisation presque professionnelle

«Aujourd’hui, le groupe Facebook nous sert vraiment de lieu de récolte de données et de publication de témoignages. On essaie de le laisser le plus simple et propre possible pour ne pas louper des propositions de bénévoles», explique Niall Macpherson. Ces données sont utilisées pour alimenter une carte en ligne recensant toutes les offres d’aide.

 

 

Si, au départ, le groupe était géré par ses trois fondateurs, Fabien Wulff-Georges, Patrick Buchs et Niall Macpherson, une dizaine de personnes modèrent aujourd’hui le site web et la page Facebook dédiée. Elles s’occupent de la coordination avec les autorités communales et recensent, répondent, et trient les différentes offres de volontaires dont le nombre dépasse désormais les 150 personnes.

La Ville de Nyon s’est d’ailleurs associée à la démarche dès les premiers jours, pour mettre en relation les bénévoles avec des personnes à risque. «Nous avons utilisé le système qui est prévu pour les canicules et contacté tous les seniors. Aujourd’hui, nous passons à leur domicile pour être sûrs qu’ils n’aient besoin de rien», détaille Stéphanie Schmutz. La municipale nyonnaise chargée de la cohésion sociale a elle-même fait du porte-à-porte trois fois cette semaine: «C’est aussi l’occasion de rencontrer des personnes qui n’auraient pas osé demander de l’aide de peur de déranger, ou qui ne sont pas tout à fait conscientes de la situation.» Deux travailleuses sociales de la commune ont aussi été affectées à ces tâches.

Des relations durables

Du côté des volontaires aussi, on crée de belles relations. Pavithra Simpson, qui s’occupe de quatre personnes, a par exemple eu une bonne surprise lors de sa dernière livraison: «Une de «mes dames», comme je les appelle, voulait un œuf de Pâques. Je suis arrivée devant sa porte, j’ai déposé le sac de courses et je me suis éloignée après avoir toqué. Elle a ouvert la porte et a sorti l’œuf du sac pour me le tendre, en me disant que c’était pour ma maman et moi, pour me remercier de tout ce que je fais. Je ne pense pas mériter tout cela, alors je suis très reconnaissante.»

André Mudry a été le tout premier bénéficiaire à avoir contacté la commune. Et il compte bien garder contact avec la personne qui fait ses courses, après le confinement: «Bien sûr! Il prend le temps de m’appeler presque tous les trois jours si ce n’est pas moi qui le fais, et on s’entend très bien. Le hasard a aussi bien fait les choses, c’est un jeune enseignant et moi je suis un vieil enseignant», confie-t-il le sourire dans la voix.

Un anniversaire spécial

En grandissant, le groupe d’entraide a aussi diversifié les domaines dans lesquels il proposait des services. Des courses à la livraison d’ordinateurs pour les enfants qui suivent des cours à domicile, en passant par la collecte des coordonnées des commerçants et restaurants livrant à domicile, les propositions sont nombreuses. Dernière offre mise en place: une aide administrative par téléphone. «Je ne suis pas un spécialiste, mais j’ai l’habitude de me confronter à l’administration, lâche le conseiller communal et député socialiste Alexandre Démétriadès, qui tient la permanence. C’était important pour moi de mettre à profit mes compétences et mon réseau dans ce domaine.»

Des demandes plus originales font également leur apparition dans le groupe. Le voisin de Monique Mascini a voulu lui faire une surprise pour ses 70 ans, qu’elle avait prévu de fêter le 1er avril, entourée de toute sa famille. Mais c’était avant la pandémie, qui l’a forcée à tout annuler. Jonathan Del Giudice a donc lancé un appel sur Facebook pour trouver des fleurs à lui offrir: «Ça fait dix-sept ans que nous sommes voisins. Pour moi, c’était la moindre des choses de lui faire savoir qu’on pense à elle, alors qu’elle ne peut pas fêter son anniversaire comme prévu.»

Monique aura effectivement vécu une journée mémorable: «Je suis sortie dans mon jardin à midi et tout l’immeuble m’a applaudie. Ils faisaient autant de bruit que pour les soignants. J’ai aussi reçu beaucoup d’appels et plusieurs voisins ont déposé des cadeaux devant mon portail, raconte-t-elle avec beaucoup d’émotion dans la voix. C’est un anniversaire que je ne suis pas près d’oublier, et ça me permet de tenir jusqu’à la super-fiesta que j’organiserai avec ma famille à la fin du confinement.»

 

Infos pratiques

Le site internet: https://www.nyonsolidarite.ch/
Pour proposer son aide: https://www.facebook.com/groups/nyoncovid/
Pour les seniors: 022 316 40 61
Pour demander de l’aide: 0800 529 463

 

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

criseCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenneCoronavirus: 750 mia d’euros pour relancer l’économie de l’Union européenne

live
En directCoronavirus: 15 cas supplémentaires en 24 heures en SuisseCoronavirus: 15 cas supplémentaires en 24 heures en Suisse

aidesQuinze des 40 milliards de crédits Covid ont été attribuésQuinze des 40 milliards de crédits Covid ont été attribués

CoronavirusGenève: le Salon de l’auto renonce à une aide financièreGenève: le Salon de l’auto renonce à une aide financière

crise sanitaireGestion de la crise du Coronavirus: le chancelier de la Confédération tire de premiers enseignementsGestion de la crise du Coronavirus: le chancelier de la Confédération tire de premiers enseignements

Top