Coronavirus
 01.04.2020, 18:00

Les skateparks de la région ferment leurs portes

chargement
Le skatepark de Gland a fermé ses portes le 18 mars.  (Photo de la Fête du Skatepark au centre sportif En Bord, le 20 mai 2016)

Distanciation Le Municipalité de Crans-près-Céligny a pris la décision, mardi, de fermer son skatepark suite à une explosion des infractions aux consignes de la Confédération concernant les rassemblements et la distanciation sociale.

«Nous avons appris par la Police Nyon Région que le skatepark de Crans a été le lieu de cinquante pourcents des infractions aux consignes de la Confédération concernant les rassemblements et la distanciation sociale.» déplore Robert Middleton. Le syndic de Crans-près-Céligny a donc décidé, mardi, de fermer les portes du skatepark.

La Crans-City Skateboarding Association avait pourtant repoussé toutes ses activités dès l’annonce des mesures prises par le Conseil Fédéral et le canton. Arthur Du Sordet, vice président de l’association, comprend tout à fait cette décision: «Je pense que c’est une décision qui est prise pour la sécurité de tout le monde. C’est normal que lorsque les règles ne sont pas respectées, il y ait des conséquences».

Pour Robert Middleton, le problème est probablement dû à un afflux de sportifs venant des communes des alentours: «Je fais confiance aux jeunes de Crans qui constituent d’ailleurs une grande partie des bénévoles qui participent aux actions d’entraide liées à la situation actuelle. Je pense qu’ils sont tout à fait sensibilisés aux mesures de distanciation» explique-t-il, «la police nous a rendus attentifs au fait que les réseaux sociaux permettaient de savoir quels skateparks étaient encore ouverts et donc aux sportifs de se déplacer pour venir pratiquer leur sport».

Fermetures en série sur La Côte

Les skateparks de Nyon, Prangins et Gland avaient effectivement déjà été fermés au public dans les semaines précédentes. Seuls les skateparks de Rolle et Mies sont encore ouverts à ce jour. Cependant, la Perle du Léman a déjà pris la décision de fermer ses portes dès jeudi: «Nous nous sommes rendu compte que certains lieux ouverts au public étaient des points de concentration ne permettant pas de respecter les mesures sanitaires et le skatepark en fait partie» explique Denys Jaquet, le syndic de Rolle.

Du côté de Mies, on garde encore espoir en la responsabilité des sportifs. «Nous allons renforcer la surveillance et observer l’évolution de la situation pendant la semaine avant de prendre une décision», explique Pierre-Alain Schmidt, le syndic de Mies. La commune avait déjà mis en place des règles de fonctionnement devant permettre d’assurer le respect des distances de sécurité et des consignes de la Confédération pendant la pratique du skateboard qui reste un sport individuel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

LoisirsLe skate, à nouveau tendance dans la régionLe skate, à nouveau tendance dans la région

Top