Coronavirus
 08.04.2020, 08:16

Lully-sur-Morges: un bouquet de pensées pour les aînés

chargement
Le fleuriste Bertrand Cornut a livré des fleurs à tous les retraités de la commune.

Solidarité La commune morgienne a offert des fleurs à ses retraités. Pour montrer qu’elle pense à eux.

Christine Birada, municipale à Lully-sur-Morges, ne manque pas d’idées. Alors, en cette période de confinement, l’élue a voulu offrir une petite attention aux aînés de sa commune. «Même si l’action sociale ne fait pas partie de mon dicastère, je reste très sensible au lien et à ces personnes qui ont vécu ici ou ailleurs, et qui ont tant à raconter», partage la membre de l’exécutif.

A Lully-sur-Morges, 135 des 800 habitants ont atteint l’âge de la retraite et la commune, pour montrer qu’elle ne les oublie pas, s’est associée au fleuriste Bertrand Cornut. Afin de faire d’une pierre deux coups, et également soutenir un indépendant. «Lorsque j’ai proposé la primevère qui est le symbole du printemps, il a suggéré la pensée et ça m’a tout de suite parlé», raconte la municipale.

Les bouquets ont été livrés le 3 avril. Cette action reste pour l’heure la seule dans la commune morgienne mais pourrait en appeler d’autres si le confinement devait durer. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

COMMERCEGland: Schilliger fait un cadeau à ses voisinsGland: Schilliger fait un cadeau à ses voisins

CoronavirusDes milliers de fleurs et de plantes finissent à la benneDes milliers de fleurs et de plantes finissent à la benne

MobilisationSans ses saisonniers, l'agriculture redoute une pénurie de brasSans ses saisonniers, l'agriculture redoute une pénurie de bras

Top