Coronavirus
  01.01.2021, 09:19

Nouvel An: la police évacue plus de 200 jeunes fêtards à Villeneuve, interpellations à Genève

chargement
A Verbier, les fêtards n'ont pas pu déboucher le champagne sur la place.

Interventions Durant la nuit du réveillon, les forces de police suisses se sont mobilisées pour éviter les grands rassemblements. Dans le canton de Vaud, elle a dû intervenir pour une «Rave party» à Villeneuve à laquelle ont participé plus de 200 jeunes. Des interpellations ont aussi eu lieu à Genève.

La Suisse a passé le cap de la nouvelle année sans grand rassemblement, ni débordement important. Exception à Genève où des interpellations ont eu lieu et à Villeneuve VD où une «rave party» a fait transpirer plus de cent policiers.

A Verbier, en Valais, la police avait placé un barrage filtrant à l’entrée du village du Châble. Sur la fameuse place centrale de la station valaisanne prisée des Anglais, où se rassemblent normalement des milliers de personnes chaque 31 décembre, on a pu voir une forte présence policière: impossible donc pour les fêtards de déboucher une bouteille de champagne sur cette place.

 

La police valaisanne s’est mobilisée à Verbier. (© KEYSTONE/Jean-Christophe Bott)

 

Les touristes en station ont préféré sortir par petits groupes sur les balcons au moment du passage à la nouvelle année, selon un photographe sur les lieux. Qui a aussi pu observer des feux d’artifice tirés ici ou là.

Plus largement en Valais, la police cantonale a indiqué à Keystone-ATS qu’un dispositif de 220 policiers avait été préventivement mis en place en plaine et dans les stations de ski. Des patrouilles ont sensibilisé certains groupes qui se formaient notamment à Zermatt, Crans, Anzère et Nendaz. Mais tout s’est passé dans le calme, il n’y a eu aucune dénonciation.

«Rave party» à Villeneuve

Dans le canton de Vaud, la nuit du Nouvel An était globalement calme en termes de manifestations, mais soutenue pour police-secours. La police est intervenue pour une «rave party» à Villeneuve, dans l’ancienne halle désaffectée et dangereuse du FunPlanet, a-t-elle indiqué dans un communiqué vendredi matin.

Entre 200 et 300 jeunes ont investi les lieux dans le but d’y faire la fête jusqu’au petit matin. Plus d’une centaine de policiers ont évacué les fêtards sans incident. L’organiseur de cette soirée, un Suisse âgé de 29 ans, a été interpellé ainsi que trois autres personnes. Les manifestants sont repartis en direction de Lausanne à bord d’un train spécialement affrété pour l’événement.

Dans le reste du canton, la police n’est intervenue que pour quelques rassemblements sur la voie publique. A Lausanne plus spécifiquement, aucun débordement n’a été signalé durant la soirée et nuit de Nouvel An. Seule une septantaine de personnes ont dû être dispersées dans le calme par la police sur l’esplanade de la cathédrale, où la fête du Réveillon avait été annulée, a indiqué à Keystone-ATS un porte-parole de la police municipale.

Interpellations à Genève

A Genève, «il y a eu une certaine agitation», a expliqué vendredi à Keystone-ATS le porte-parole du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES) Laurent Paoliello. Des bandes de jeunes ont notamment perpétré des dépradations urbaines, s’en prenant également aux pompiers avec des engins pyrotechniques.

Parmi la centaine de contrôles d’identité menée lors d’une trentaine d’interventions, situation inédite pour un réveillon, une dizaine de personnes ont été interpellées. En revanche, tous ces individus portaient le masque.

Feux d’artifice vers des policiers

Ailleurs en Suisse romande, la police cantonale fribourgeoise a indiqué avoir engagé plusieurs patrouilles en prévention mais il n’y a pas eu d’incident ou d’intervention. La nuit du Nouvel An a aussi été calme dans les cantons du Jura et de Neuchâtel, où aucun rassemblement clandestin ou débordement n’a été signalé.

En Suisse alémanique, la police cantonale zurichoise a dû interrompre une fête rassemblant plus de cent personnes à Volketswil, dans la banlieue de Zurich, dans un bâtiment commercial vide. Vingt-cinq adolescents et jeunes adultes contrôlés seront dénoncés pour avoir enfreint les directives liées au Coronavirus.

A Bienne (BE), des feux d’artifice ont été tirés à plusieurs reprises en direction de policiers, a indiqué la police cantonale à Keystone-ATS. Personne n’a été blessé selon les informations actuelles. Des contrôles ont été effectués et des enquêtes sont toujours en cours.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Discours du Nouvel AnCoronavirus: face aux incertitudes de 2021, Guy Parmelin appelle à la cohésion entre les SuissesCoronavirus: face aux incertitudes de 2021, Guy Parmelin appelle à la cohésion entre les Suisses

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 1er janvierCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 1er janvier

Bonne annéeCoronavirus: que peut-on faire ou non le soir du Nouvel An?Coronavirus: que peut-on faire ou non le soir du Nouvel An?

Conseil fédéralCoronavirus: le gouvernement ne renforce pas les mesures en SuisseCoronavirus: le gouvernement ne renforce pas les mesures en Suisse

Les Sages attendent

Malgré les variantes plus contagieuses du virus, Berne ne juge pas nécessaire de renforcer les mesures actuelles.

  31.12.2020 07:13
Premium
  Coronavirus

Crise sanitaireCoronavirus: pour l’OMS, il faut dès maintenant se préparer à des pandémies encore piresCoronavirus: pour l’OMS, il faut dès maintenant se préparer à des pandémies encore pires

Top