Coronavirus

Opus One: «On est pieds et poings liés, et on attend»

chargement

Interview A la tête d’Opus One, Vincent Sager attendait les annonces du Conseil fédéral de ce mercredi après-midi, qui a annoncé une fin, à des conditions encore inconnues, de l’interdiction des grandes manifestations. Alors, devant une incertitude qui ne faiblit pas, l’inquiétude reste vive.

 12.08.2020, 18:45
Premium
Vincent Sager, dans les bureaux d'Opus One.

«Nous vivons encore dans une situation d’incertitude, et ça va durer.» Ce mercredi après-midi, alors que tant le monde sportif que celui de l’événementiel buvaient ses paroles, le conseiller fédéral Alain Berset n’a pas grandement adouci le breuvage: certes, les manifestations de plus de 1000 personnes seront à nouveau autorisées, mais dès le mois d’octobre et sous conditions. Quand bien même «c’est un message d’ouverture, en regard de l’autre solution: prolonger l’interdiction...

À lire aussi...

DéconfinementCoronavirus: les manifestations de plus 1000 personnes à nouveau autorisées dès octobreCoronavirus: les manifestations de plus 1000 personnes à nouveau autorisées dès octobre

Top