Coronavirus
 01.06.2020, 12:00

Pris d’assaut, les magasins de vélo risquent la rupture de stocks

Premium
chargement
Jérôme Martineau, gérant du magasin B-Cycles à Borex, ne compte pas ses heures depuis la réouverture du lundi 11 mai.

Cyclisme La réouverture des magasins de cyclisme le 11 mai dernier a confirmé l’engouement sans précédent qu’il existe pour la petite reine depuis le semi-confinement. À tel point que les boutiques spécialisées craignent de voir leurs étals complètement vides avant même la mi-été.

«Ça fait trois semaines qu’on a rouvert officiellement et depuis, je bosse près de 70 heures par semaine.» Pris d’assaut depuis la réouverture de son magasin, Les Cycles Froidevaux à Morges, le 11 mai, Bastien Froidevaux n’avait encore jamais vécu pareil enthousiasme pour les deux-roues. «Certains jours, il y a même la file devant le magasin, c’est fou, glisse le Morgien...

À lire aussi...

CyclismeAvec le coronavirus, les cyclistes sont plus que jamais de sortieAvec le coronavirus, les cyclistes sont plus que jamais de sortie

CyclismeCyclisme: «Cette crise ne doit pas amener un renforcement de la voiture»Cyclisme: «Cette crise ne doit pas amener un renforcement de la voiture»

CyclismeAu Tour de Suisse, Robin Froidevaux a sué… dans son salonAu Tour de Suisse, Robin Froidevaux a sué… dans son salon

Top