Coronavirus

Quels enfants, quelle facture... La réouverture des crèches en 5 questions

chargement

La Côte L’accueil de jour des enfants se remet doucement en place dès ce 27 avril à travers le canton, mais à certaines conditions, et pas pour tous les enfants. Qui pourra y aller? Avec quelles précautions sanitaires?

 24.04.2020, 05:00
Les enfants dont les parents doivent retourner sur leur lieu de travail pourront être accueillis (image d'illustration).

Les crèches et les garderies s’apprêtent à sortir de leur fonctionnement d’urgence. Dès lundi, un pas sera fait vers un retour à la normale. Mais puisque la pandémie de coronavirus est toujours d’actualité, cette réouverture partielle est soumise à des conditions, qui prévalent entre le 27 avril et le 11 mai. On en fait le tour en 5 questions.

Qui peut amener son enfant dans les structures d’accueil?

Depuis le 18 mars, seuls les enfants des personnes engagées dans la lutte contre le coronavirus pouvaient accéder à l’accueil de jour. Dans tout le canton, l’accès aux structures s’étendra dès le 27 avril aux parents qui doivent revenir sur leur lieu de travail usuel, dans des activités qui ne sont pas ou plus soumises à une interdiction fédérale ou cantonale. 

Tout le monde doit s’annoncer au préalable, on ne peut pas simplement venir déposer son enfant lundi.
Christine Girod présidente du Réseau d’accueil des Toblerones

Les parents en télétravail pourraient également bénéficier d’un accueil, mais seulement dans la mesure des places disponibles dans les différents réseaux. «Tout le monde doit s’annoncer au préalable, on ne peut pas simplement venir déposer son enfant lundi», prévient Christine Girod, présidente du Réseau d’accueil des Toblerones (RAT).

A noter que, suivant les réseaux, des demandes d’accueil de jour peuvent être envoyées même si la famille n’avait pas de contrat au préalable. Au vu du nombre restreint de places, certains réseaux recommandent toutefois, si possible, de garder les enfants chez soi.

Qui paiera pour ces prestations d’accueil?

Depuis le 18 mars, la prise en charge des enfants était payée par le canton. Mais cette situation d’urgence se termine ce lundi. Comme les politiques tarifaires sont propres à chaque structure, chacune est libre pour la suite.

Au RAT, par exemple, pendant la période comprise entre le 27 avril et le 11 mai, les parents paieront uniquement les heures consommées. Cela signifie que si l’enfant reste à la maison au lieu d’aller en crèche, ils ne débourseront rien. Par contre, si l’enfant bénéficie de quelques heures d’accueil, ce seront uniquement ces heures qui seront facturées.

Du côté de l’accueil de jour des enfants de la région Morges-Aubonne (AJEMA), si les parents demandent un placement partiel par rapport à leur contrat d’accueil, la totalité des prestations de leur contrat leur sera facturée.

Quelles précautions lorsque l’on amène son enfant dans une structure?

Il est conseillé aux parents de prévoir davantage de temps de dépose, puisque seule une famille peut entrer à la fois dans les locaux. Les parents accompagnent l’enfant uniquement jusqu’au point d’accueil depuis lequel il est pris en charge par le personnel éducatif, et non dans les salles de jeu. 

Par ailleurs, les mesures générales déjà en vigueur continuent de s’appliquer pour les parents qui amènent leurs enfants à l’accueil de jour: se laver les mains très régulièrement et garder ses distances. 

Quelles mesures seront-elles prises par les structures?

L’espace à disposition pour chaque enfant passe de 3 à 4 mètres carrés et le nombre d’enfants par encadrant est réduit, pour avoir les plus petits groupes possible. L’Office vaudois de l’accueil de jour des enfants (OAJE) a également préparé un mémento pour les professionnels. «Ce document n’est pas un règlement, mais plutôt un ensemble de recommandations», explique Valérie Berset, cheffe de l’OAJE.

Les éducateurs y sont encouragés à changer d’habits en arrivant à leur poste, et de laver ceux-ci chaque jour. Le port de masque et de gants n’est pas exigé. Par contre, les mains doivent être régulièrement et longuement lavées. Les jouets, poignées de portes et autres surfaces seront désinfectés très régulièrement. Un nettoyage quotidien des sols est préconisé.

Et pour les écoliers ?

Les écoliers dont les parents doivent se rendre sur leur lieu de travail ce lundi peuvent bénéficier du service d’accueil scolaire. Celui-ci était déjà disponible depuis la fermeture des écoles, pour les parents n’ayant pas d’autre solution. Les horaires sont étendus au-delà des plages de cours habituelles. Cette prestation est organisée par les établissements scolaires, que les parents peuvent contacter directement.
 

L’info solidaire par l’équipe de «La Côte»
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction de «La Côte» est mobilisée afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi de proposer en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de la crise que nous traversons tous. Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Elle est produite par nos journalistes et nos photographes avec passion et engagement. Si vous souhaitez nous soutenir, vous trouverez plus d’informations sur nos abonnements en cliquant ici.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: 4319 déclarations d'effets indésirables des vaccins ont été analyséesCoronavirus: 4319 déclarations d'effets indésirables des vaccins ont été analysées

PandémieCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographiesCoronavirus en chiffres: vaccination, incidence, infections en Suisse... nos infographies

SondageCoronavirus: les Suisses prêts à payer un tiers du prix pour un concert en streamingCoronavirus: les Suisses prêts à payer un tiers du prix pour un concert en streaming

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 21 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 21 juillet

EclairageVacances et pass sanitaire en France: ce que les touristes suisses doivent savoirVacances et pass sanitaire en France: ce que les touristes suisses doivent savoir

Top