Coronavirus

Symptômes, propagation, guérison: le coronavirus en 10 questions essentielles

chargement

Santé Alors que, dans le canton comme ailleurs, le nombre de malades se multiplie, on vous dit tout ce qu'il faut savoir sur le virus, sur les moyens de l'éviter, ou encore sur les réactions à adopter si l'on se sent mal.

 03.03.2020, 16:28
Image d'illustration

Mis à jour le 11 mars 2020, à 12h.

Et si l’on faisait un peu le tri. Que sait-on sur ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas faire, comment réagir, à qui s'adresser? Alors que, sur tous les supports, réseaux sociaux en tête, les infos sur le nouveau coronavirus, vérifiées ou non, ne cessent d’occuper les conversations, petit point factuel en quelques questions.

1. Le coronavirus, c’est quoi?

D’abord, les coronavirus viennent d’une famille de virus provoquant des maladies d’intensités diverses, allant d’un bête rhume à des pathologies plus graves (SRAS ou MERS, par exemple). Il arrive par ailleurs que la grippe saisonnière soit un coronavirus. Quant à celui qui nous occupe, il accouche d’une maladie baptisée covid-19 (comme «coronavirus disease 2019»), le 11 février, par l’OMS. Apparu à Wuhan (Chine) en décembre dernier, le covid-19 était initialement transmis par des animaux et se transmet désormais de personne à personne.

2. Quels sont les symptômes?

Au début, les symptômes ressemblent à la grippe: malaise, fatigue et fièvre. Ils sont généralement suivis d’affections respiratoires, comme une toux sèche, précise l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) sur son site internet. Maux de tête, douleurs musculaires et diarrhées sont moins fréquents. Le rhume et le mal de gorge n’ont été observés que très rarement.

En cas d’évolution grave de la maladie, une difficulté à respirer peut survenir. Dans le pire des cas, elle évolue en pneumonie avec détresse respiratoire. A noter que l’infection a été décelée chez plusieurs personnes qui ne présentaient aucun symptôme.

Les personnes âgées sont notablement plus touchées par le virus. C’est d’ailleurs chez les 60 ans et plus que le taux de mortalité est le plus élevé.

En savoir plus: le site de l’Office fédéral de la santé publique

En savoir plus : Les pages dédiées du Canton

En savoir plus : La foire aux questions du médecin cantonal vaudois

3. C’est contagieux?

Oui. Les autorités sanitaires observent que la propagation se fait principalement par les gouttelettes produites lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue, comme c’est le cas pour la grippe et d’autres virus respiratoires. Le risque d’attraper le covid-19 d’une personne sans aucun symptôme est très faible, selon l’Organisation mondiale de la santé. 

Selon les statistiques actuelles compilées sur un graphique goupillé par le Monde, le covid-19 est légèrement plus contagieux, et plus mortel que la grippe saisonnière.

Quant aux objets – les paquets importés de Chine par exemple – ils ne présentent aucun risque. En règle générale, le virus ne peut survivre que quelques heures sur de telles surfaces, précise l’OFSP.

Lignes dédiées
Le canton de Vaud a ouvert une ligne téléphonique spécialement dédiée, au 0800 316 800. Pour toute question en rapport avec un voyage prévu ou effectué, appeler le 058 464 44 88. Et concernant les manifestations, appeler le 021 644 84 36
L’OFSP a aussi ouvert une ligne d’urgence – 058 463 00 00 – pour les questions en lien avec le coronavirus. Une ligne pour les voyageurs voulant entrer en Suisse a été lancée: .

4. Comment se protéger?

En se lavant soigneusement les mains, en évitant bises et serrages de mains, en restant à la maison en cas de fièvre... Bref, en faisant tout ce qu’il est déjà bon de faire pour une simple grippe. Mais en le faisant vraiment!

Quant au port de masques, il est inutile pour les personnes en bonne santé. Pas besoin donc d’aller dévaliser le pharmacie du coin (qui de toute façon est déjà en rupture de stock). «(Ces masques) ne protègent pas efficacement une personne en bonne santé contre une infection par des virus respiratoires (protection personnelle). De ce fait, le port d'un masque peut créer un faux sentiment de sécurité.», nous dit l’OFSP. Par contre, pour les personnes malades (du covid-19 ou autre), ça peut être une bonne idée pour éviter de contaminer son entourage.

5. C’est quoi «se laver les mains correctement»?

En cinq étapes, détaillées par l’OFSP qui donne ici d’autres détails:

- Se mouiller les mains sous l'eau courante.
- Se savonner les mains, si possible avec du savon liquide.
- Se frotter les mains jusqu'à produire de la mousse. Ne pas oublier de frotter le dos de la main, entre les doigts, sous les ongles puis les poignets.
- Bien se rincer les mains sous l'eau courante.
- Se sécher les mains avec une serviette propre - si possible une serviette en papier jetable ou un rouleau d'essuie-mains en tissu non réutilisable.

Et en vidéo:

6. Et si je me sens mal?

En cas de symptômes (fièvre, atteintes respiratoires), l’Office fédéral de la santé publique prône l’auto-isolement et auto-quarantaine afin d’éviter que le virus ne se développe sans contrôle. L’auto-isolement est requis si une personne a des symptômes grippaux. Elle doit rester chez elle jusqu’à 24 heures après les derniers symptômes. L’auto-quarantaine est demandée si une personne a été en contact avec une personne infectée par le coronavirus. Elle doit rester cinq jours entiers à la maison et ne voir personne. 

Actuellement le dépistage et l’aide médicale vont être prodigués uniquement aux personnes qui en ont absolument besoin. Dans le canton de Vaud, tous les patients atteints du covid-19 ou fortement suspectés de l’être sont centralisés au CHUV, à Lausanne. En cas de besoin, d’autres établissements sont en mesure d’accueillir des malades, indique le Canton. Qui a par ailleurs mis en ligne un outil simple pour effectuer soi-même un premier diagnostic:

7. Quid des enfants?

C’est pour l’heure encore un mystère, mais les enfants – habituellement population à risque, notamment les plus petits – ne sont que très peu touchés par le covid-19. En tout cas, ils tombent peu malades, ce qui ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas transmettre le virus. C’est pourquoi, il est conseillé de renoncer à une garde des enfants par les grands-parents (bien plus sensibles au virus).  Par mesure de précautions, les grands-parents doivent veiller à garder une distance de 2 mètres, éviter les embrassades et les contacts, et se laver régulièrement les mains. Actuellement, crèches, UAPE et écoles accueillent encore les enfants. Si ces derniers ont toux ou fièvre, il ne sont néanmoins pas pris en charge et doivent rester à la maison, sous la responsabilité de leurs parents.

En savoir plus : La page du Canton dédiée aux crèches et écoles

8. Comment ça se soigne?

Il n’existe actuellement aucun vaccin, mais plusieurs institutions et entreprises travaillent pour en développer un. «Les possibilités thérapeutiques se limitent à traiter et à soulager les symptômes», rapporte l’OFSP. En cas d’infection modérée, le traitement est celui pratiqué en cas de grippe. En cas d’infection grave, des soins médicaux intensifs et, dans certaines circonstances, une assistance respiratoire artificielle sont nécessaires.

9. Transports publics, supermarchés, dois-je rester chez moi?

Selon les dernières recommandations de l’OFSP, les personnes à risque sont invitées à rester autant que possible chez elles. Les personnes âgées peuvent s’adresser à leur commune ou au SECOSS (Service de coordination socio-sanitaire) afin d’en savoir plus sur l’organisation de soins et la livraison de repas à domicile. Les personnes à risque doivent éviter les transports publics aux heures de pointe et faire leurs courses lors des moments de faible affluence (il est possible de consulter l’affluence des supermarchés sur les moteurs de recherche), voire de se tourner vers des solutions alternatives comme le recours aux voisins ou à la famille, les achats de produits commerciaux en ligne et/ou les systèmes de livraison à domicile. Les manifestations publiques, les réunions, les rendez-vous professionnels et privés non indispensables (comme un rendez-vous chez le dentiste ou une réunion de famille) leur sont également à éviter.

10. Et les voyages?

Jusqu’à présent, l’OMS n’a pas émis de restrictions de voyage. Il faut néanmoins s’attendre à des mesures de surveillance accrues dans les aéroports internationaux. À l’heure actuelle, la Chine, l’Iran, la Corée du Sud, Singapour, ainsi qu’en Italie la Lombardie, le Piémont et la Vénétie font partie des régions touchées. Si l’on part vers ces zones ou si l’on en revient, il convient de suivre les indications de l’OFSP, qui ressemblent grandement à tout ce qui précède.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
EpidémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 3 marsCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 3 mars

Top