Coupe du monde 2018 en Russie
 10.11.2017, 07:00

Irlande du Nord-Suisse: les coachs livrent leur analyse du match sur fond d'arbitrage contesté

chargement
"Je dois féliciter mon équipe. Elle a évolué de manière souveraine ce soir." A Belfast, Vladimir Petkovic était bien un sélectionneur heureux.

Tensions Vladimir Petkovic et son homologue Michael O'Neill y sont allé de leur analyse hier soir, suite à la victoire de la Nati 0-1. Pour le coach nord-irlandais, le penalty de la 57e minute est inexistant et Fabian Schär méritait le rouge en début de partie.

Michael O'Neill n'en est toujours par revenu ! "Je n'ai jamais vu un arbitrage aussi catastrophique", déplore le sélectionneur nord-irlandais.

A ses yeux, le penalty sifflé sur la volée de Xherdan Shaqiri est un véritable scandale. "Corry Evans ne touche pas le ballon du bras. Il se retourne sur la frappe, explique-t-il. Et il prend en prime un carton jaune qui le privera du match retour. Tout le monde a été surpris par la décision de l'arbitre. Vraiment tout le monde... Si on accorde un penalty sur cette action, alors c'est une dizaine que l'on doit siffler sur l'ensemble du match. Dans les deux surfaces, il y a eu un grand nombre d'actions qui auraient pu entraîner un penalty si l'arbitre avait gardé la ligne qui a été la sienne lors de cette 57e minute."

Michael O'Neill est, également, revenu sur la faute de Fabian Schär à la 5e minute. "Cette faute aurait dû être sanctionnée d'un carton rouge, dit-il. Même si elle est intervenue en début de rencontre, elle aurait dû entraîner l'expulsion du défenseur suisse. Il s'est jeté les deux pieds en avant sur mon joueur. Lequel n'a d'ailleurs pas pu terminer le match."

Le sélectionneur nord-irlandais veut croire à un renversement de situation dimanche à Bâle. "J'ai apprécié la réaction de mon équipe après le penalty, lâche-t-il. Nous sommes parvenus à imposer une certaine pression à l'adversaire en fin de match. J'espère que nous serons capables de conserver cet élan dimanche. A Bâle, nous n'aurons strictement rien à perdre:"

 

 

Pour Petkovic, "une victoire qui ne souffre aucune discussion"

"Je dois féliciter mon équipe. Elle a évolué de manière souveraine ce soir." A Belfast, Vladimir Petkovic était bien un sélectionneur heureux.

"Même si l'on est pas, je crois, obligé de siffler un penalty sur l'action de la 57e minute, notre victoire ne souffre aucune discussion. Elle aurait dû être plus large si nous avions témoigné d'une plus grande efficience devant la cage, lâche le sélectionneur. Mais je suis heureux d'avoir vu mon équipe trouver d'une manière aussi admirable sa jouerie dans un tel contexte, face à un adversaire qui n'a cessé de chercher son salut sur les longs ballons."

Vladimir Petkovic a noté toutefois que son équipe a reculé quelques instants après le penalty de Rodriguez. "Pendant dix minutes, nous avons fait ce qu'il ne fallait pas faire face à cette équipe, glisse-t-il. Cela doit nous servir de leçon pour dimanche à Bâle. Au Parc Saint-Jacques, le but sera de tenir le ballon le plus loin possible de notre but. Je le répète, avec leur style de jeu, les Irlandais peuvent marquer sur n'importe quel long ballon, sur une touche ou sur un corner. Le danger est encore bien là. A nous de retrouver une certaine fraîcheur d'ici dimanche. A nous aussi d'entraîner notre public".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

footballMondial 2018: la Suisse a fait le plus dur en battant l'Irlande du Nord, réactionsMondial 2018: la Suisse a fait le plus dur en battant l'Irlande du Nord, réactions

Top