Donald Trump

Donald Trump, 100 jours après: retour, en 5 tweets, sur des promesses non tenues

chargement

Bilan Ce samedi 29 avril, cela fait 100 jours que Donald Trump est au pouvoir aux Etats-Unis. Trois mois après le début de son mandat, sa popularité est en chute libre. Retour, en 5 tweets, sur des promesses que le président américain n'a finalement pas tenues.

  26.04.2017, 11:31
100 jours après l'investiture, force est de constater que peu de tweets du président américain se sont concrétisés.

Ce samedi, Donald Trump célèbre ses 100 jours au pouvoir. Cet anniversaire est l'occasion, pour les dirigeants, de dresser un premier bilan de leur mandat. Et il va sans dire que le 45e président des Etats-Unis tentera probablement de maintenir l'illusion, dans son discours, que les trois premiers mois de sa présence à la Maison Blanche ont été jalonnés de réussite. Pourtant, il suffit de se pencher sur ses promesses non tenues pour réaliser que le miliardaire n'a aucune réalisation majeure à son actif depuis son investiture.

1. "Nous construirons le mur"

La construction d'un mur sur la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique était l'un des principaux fers de lance de Donald Trump durant sa campagne. L'homme voulait, avec cette réalisation, s'attaquer à l'immigration illégale.

 

 

Etat des lieux, 100 jours après: le projet n'est toujours pas prêt d'être concrétisé. Beaucoup de doutes persistent quant à son financement.

>> À lire aussi: Mexique: le gouvernement saisit la justice pour condamner le mur promis par Donald Trump

 

2. "Les mecs mauvais dehors!"

Autre argument de Donald Trump durant sa campagne: l'interdiction d'entrée sur les territoire américain aux ressortissants de pays musulmans, en réponse à la multiplication des actes terroristes. Le président avait alors signé un décret en ce sens le 27 janvier dernier.

 

 

Etat des lieux, 100 jours après: tous les décrets anti-immigration de Donald Trump ont été bloqués puis retirés. Il s'agit de l'un des plus gros échecs du 45e président.

>> À lire aussi: Etats-Unis: le deuxième décret anti-immigration est bloqué jusqu'à nouvel avis

 

3."Abroger, remplacer et sauver le sytème de santé"

La campagne de Trump était aussi marquée par sa promesse de supprimer l'Obamacare, la grande réforme de Santé mise en place par Barack Obama, jugée inefficace par le Républicain. "Nous abrogerons, remplacerons et sauverons le système de santé pour tous les Américains, avait-il tweeté le 14 février.

 

 

Etat des lieux, 100 jours après: l'abrogation de l'Obamacare est devenu le plus gros revers essuyé pour le moment par Donald Trump. Au mois de mars, le Congrès a décidé de reporter la réforme en raison de désaccords au sein du parti Républiain.

>> À lire aussi: Etats-Unis: Donald Trump décide de retirer le projet de loi sur la réforme de l'"Obamacare"

 

4. "La Russie nous respectera" 

Durant sa campagne, Donald Trump a mis en avant sa volonté de réchauffer les liens entre Etats-Unis et la Russie, mis à mal durant les mandats de Barack Obama, notamment pour faire combat commun contre le Terrorisme et plus particulièrement l'Etat islamique. "Nous avons assez de problèmes à travers le monde pour s'en ajouter un autre. Quand je serai président, la Russie nous respectera bien plus qu'elle le fait actuellement", avait alors tweeté le Républicain. 

 

 

Etat des lieux 100 jours après: cette alliance avec Poutine a été très vite abandonnée sur les champs de bataille de Syrie. L'intervention des Etats-Unis qui ont frappé une base syrienne pour "punir" Bachar Al-Assad a mal passé auprès des Russes.

>> À lire aussi: Diplomatie: Moscou veut connaître "les intentions réelles" de Washington

 

5. "L'OTAN est obsolète et doit être repensée"

Lorsqu'il était candidat, Trump promettait aux électeurs de se retirer de certaines institutions internationales, comme l'Otan. Il jugeait cette dernière obsolète et particulièrement non adaptée à des problématiques telles que le terrorisme.

 

Etat des lieux 100 jours après: Donald Trump semble avoir retourné sa veste. Dernièrement, lors d'une conférence de presse, il a fait l'éloge de l'Otan et a assuré qu'elle n'était "plus obsolète".

>> À lire aussi: L'Allemagne appelle Trump à ne pas menacer la cohésion de l'UE et à se méfier de la Russie

 

"Les médias me descendront"

Le bilan des 100 premiers jours du mandat de Donald Trump ne va donc pas en la faveur du président américain si l'on se réfère aux promesses qu'il a faites durant sa campagne. Le Républicain semble d'ailleurs en être conscient au vu de la phrase qu'il a tweeté dernièrement à ce propos: " Peu importe combien de choses j'ai accomplies durant cette tradition ridicule des cent jours, et il y en a pourtant eu beaucoup, les médias me descendront". 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Etats-UnisEtats-Unis: Trump ne peut pas priver de financement les villes qui s'opposent à luiEtats-Unis: Trump ne peut pas priver de financement les villes qui s'opposent à lui

afficheEtats-Unis: une conférence sur les agressions sexuelles affichera Donald TrumpEtats-Unis: une conférence sur les agressions sexuelles affichera Donald Trump

PÂQUESEtats-Unis: Melania Trump rappelle son mari à l'ordre durant l'hymne américainEtats-Unis: Melania Trump rappelle son mari à l'ordre durant l'hymne américain

TransparenceÉtats-Unis: des milliers de personnes manifestent pour rendre publiques les déclarations d'impôts de Donald TrumpÉtats-Unis: des milliers de personnes manifestent pour rendre publiques les déclarations d'impôts de Donald Trump

Top