Donald Trump

États-Unis: Donald Trump évoque un possible "conflit majeur" avec la Corée du Nord, mais privilégie la diplomatie

chargement

Programme nucléaire Alors que les tensions entre la Corée du Nord et les États-Unis sont toujours palpables en ce qui concerne le programme nucléaire de Kim Jong-Un, Donald Trump a évoqué la possibilité d'un "conflit majeur". La Chine semble également prête à sanctionner la Corée du Nord si le pays menait un nouvel essai nucléaire.

  28.04.2017, 08:09
Donald Trump n'exclut pas un possible "conflit majeur" avec la Corée du Nord. (Illustration)

Le président américain Donald Trump a déclaré jeudi qu'un conflit majeur avec la Corée du Nord était possible en raison des tensions entourant les programmes nucléaire et balistique du pays. Il privilégie toutefois une solution diplomatique au différend.

"Il y a des chances pour que nous finissions par avoir un conflit majeur avec la Corée du Nord", a dit M. Trump dans un entretien accordé à Reuters juste avant le centième jour de sa présidence samedi. Il a cependant dit qu'il voulait une résolution pacifique de ce dossier.

 

 

Pour arriver à cette résolution sans passer par les armes, M. Trump et son administration préparent toute une série de nouvelles sanctions économiques sans pour autant éliminer l'option militaire. "Nous souhaiterions fortement résoudre tout cela de manière diplomatique mais cela va être très difficile", a-t-il déclaré.

Hommage à Xi Jinping

Le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi a déclaré de son côté qu'il y avait un risque d'escalade des tensions en Corée du Nord, voire d'un dérapage. Il a tenu ces propos lors d'une réunion avec un diplomate russe à l'ONU, selon le ministère des Affaires étrangères chinois.

Donald Trump s'est montré très élogieux à l'égard du président chinois Xi Jinping et de ses efforts visant à calmer les velléités bellicistes de la Corée du Nord. Les deux dirigeants se sont rencontrés en Floride début avril.

 

 

"Je pense qu'il déploie beaucoup d'efforts. Il n'a évidemment aucune envie de voir le chaos et la mort. Il ne veut pas voir cela. C'est un homme bon. C'est un homme très bon que j'ai appris à connaître", a déclaré le milliardaire new-yorkais. "Je sais qu'il voudrait pouvoir faire quelque chose, peut-être qu'il ne sera pas en mesure de le faire", a-t-il poursuivi.

Possibles sanctions chinoises

La Chine a salué jeudi ce qui s'apparente à une position plus souple de l'administration américaine vis-à-vis de la Corée du Nord, tout en réaffirmant son opposition au déploiement du bouclier antimissile américain THAAD en Corée du Sud.

 

 

La Chine a également dit aux Etats-Unis qu'elle avait averti la Corée du Nord que Pékin prendrait des "sanctions unilatérales" contre Pyongyang si le pays menait un nouvel essai nucléaire, a précisé Rex Tillerson sur Fox News.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ASIETrump envoie une armada pour tester Kim Jong-unTrump envoie une armada pour tester Kim Jong-un

Guerre nucléaireAprès les menaces de Trump, la Corée du Nord prête à riposter par la bombe nucléaireAprès les menaces de Trump, la Corée du Nord prête à riposter par la bombe nucléaire

Péninsule coréenneCorée du Nord: favorable à une solution pacifique, Pékin appelle Donald Trump au calmeCorée du Nord: favorable à une solution pacifique, Pékin appelle Donald Trump au calme

Corée du nordLa Corée du Nord tire un nouveau missile balistique pour "provoquer" Donald TrumpLa Corée du Nord tire un nouveau missile balistique pour "provoquer" Donald Trump

Top