Piratage russe: Barack Obama annonce des représailles

Alors que la Russie est accusée d'avoir été au cœur de piratages visant à changer le résultat des élections américaines, Barack Obama se dit prêt à prendre des mesures. Ces cyberattaques ont provoqué des fuites chez les démocrates tout au long de la campagne.
16 déc. 2016, 06:52
/ Màj. le 19 déc. 2016 à 14:48
Barack Obama se dit prêt à prendre des mesures contre les cyberattaques menées par la Russie lors de l'élection américaine.

Les Etats-Unis vont prendre des mesures contre la Russie, accusée d'avoir supervisé des cyberattaques destinées à influencer le résultat de l'élection présidentielle. "Nous le ferons au moment et où nous le déciderons", a annoncé jeudi le président américain.

"Je pense qu'il ne fait aucun doute que lorsqu'un quelconque gouvernement étranger essaye d'influencer l'intégrité de nos élections (...), nous devons prendre des mesures et c'est ce que nous ferons", a déclaré Barack Obama à la radio publique nationale (NPR).

"Certaines (mesures) pourront être explicites et visibles, d'autres peut-être pas. (...) Monsieur Poutine est tout à fait informé que je pense cela, parce que j'en ai parlé directement avec lui peu de temps après."

 

 

Débat biaisé

La chaîne d'information NBC rapportait plus tôt que plusieurs dirigeants du renseignement américain croient "avec un degré élevé de certitude" que le président russe Vladimir Poutine s'est personnellement impliqué dans la campagne de cyberattaques menées contre les Etats-Unis.

Le piratage de courriels de la convention démocrate et de conseillers d'Hillary Clinton a provoqué des fuites tout au long de la campagne présidentielle et a parfois dominé le débat politique.

Les responsables américains pensent également que la Russie a piraté le parti républicain, mais qu'elle s'est gardée d'utiliser les informations obtenues.