Présidentielle américaine: Trump en mauvaise posture pour le 2e débat face à Clinton

Un nouveau scandale vient effriter la confiance des Américains en Donald Trump. À quelques heures du second débat face à Hillary Clinton, le candidat républicain semble être en très mauvaise posture.
09 oct. 2016, 17:30
/ Màj. le 03 nov. 2016 à 09:17
La pression risque d'être particulièrement forte pour M. Trump, sorti vaincu de la première joute face à Hillary Clinton le 26 septembre.

Le deuxième débat de la présidentielle américaine dimanche soir s'annonçait comme un rendez-vous crucial pour Donald Trump. Le candidat républicain devait démontrer qu'il demeure un candidat crédible alors que plusieurs ténors du parti ont décidé de le lâcher en rase campagne pour ses propos insultants à l'égard des femmes.

La pression risque d'être particulièrement forte pour M. Trump, sorti vaincu de la première joute face à Hillary Clinton le 26 septembre. A 20h00 (03h00 lundi en Suisse) à l'université Washington de St. Louis (Missouri), le milliardaire et l'ancienne secrétaire d'Etat se retrouveront face à deux modérateurs et un panel d'électeurs indécis, en direct sur les grandes chaînes des Etats-Unis.

Mais là où Mme Clinton tentera de convaincre davantage de sa stature présidentielle, M. Trump pourrait en être réduit à faire de la gestion de crise, à un mois du scrutin. Il devra certainement parer les attaques de la candidate démocrate sur ses propos machistes et misogynes, mais également expliquer pourquoi il demeure une alternative digne de confiance après huit années d'administration Obama.

Samedi, l'acteur Robert de Niro a publié une vidéo où il tient des propos très virulents à l'égard de Donald Trump, le traitant de "porc", "stupide", "chien"...

 

 

Election déjà perdue?

Avant ce deuxième face à face, une enquête d'opinion Reuters/Ipsos accordait cinq points d'avance à Hillary Clinton. Mais ce sondage a été réalisé avant la publication vendredi par le Washington Post d'une vidéo datant de 2005, dans laquelle le magnat de l'immobilier se laisse aller à des propos insultants pour les femmes.

Dans cette vidéo, Donald Trump se vante de sa façon de conquérir les femmes qui l'attirent, avec des techniques proches du harcèlement sexuel. Résultat, le candidat a vu fondre ses soutiens ces dernières 48 heures, y compris parmi les ténors républicains.

Ce rebondissement, dans une course à la Maison Blanche qui n'en a pas manqué, accentue encore le caractère imprévisible de ce second duel, sur lequel plane cette question: Donald Trump a-t-il déjà perdu l'élection?

Pour Mike Pence, le colistier de Donald Trump, ce dernier va devoir se livrer à un acte de contrition et exprimer des regrets pour ses propos offensants. "Nous prions pour sa famille et pour qu'il ait l'opportunité de montrer ce qu'il a dans le coeur au moment de se présenter devant la nation", a déclaré M. Pence dans un communiqué.