Le sélectionneur allemand veut démasquer la taupe

Le sélectionneur allemand Joachim Löw est bien décidé à débusquer la taupe à l'origine des fuites dans la presse, informée avant l'heure de la composition de l'équipe qui devait affronter la Grèce vendredi en quarts de finale de l'Euro.
06 août 2015, 10:04
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Joachim Löw avait prévu trois changements de dernière minute  dans son onze de départ, pour prendre à contre-pied les plans de la  Grèce, mais le secret a été éventé dans l'après-midi.

Les médias allemands avaient connaissance plusieurs heures avant  le match, conclu par une victoire allemande (4-2), des choix  tactiques, ce qui a provoqué la colère du technicien, ont confié  samedi Marco Reus et André Schürrle.  
«C'est dommage que ça soit arrivé parce que tous les médias  allemands étaient au courant à 14h00. Il a dû y avoir une fuite», a  affirmé André Schürrle.

«C'est vrai que l'entraîneur nous en a parlé et qu'il n'était  pas content. Je ne pense pas que ça soit quelqu'un de l'équipe  parce que je ne peux pas l'imaginer», a ajouté le milieu de  terrain.

Joachim Löw avait prévu trois changements de dernière minute  dans son onze de départ, pour prendre à contre-pied les plans de la  Grèce, mais le secret a été éventé dans l'après-midi.

Marco Reus, André Schürrle et Miroslav Klose, jusque-là  cantonnés au rôle de remplaçants, ont ainsi fait leur apparition  dans l'équipe alignée au coup d'envoi. Des fuites similaires ont eu lieu avant les trois matches de  poule de l'Allemagne.  

«Je ne sais pas qui est la taupe mais, en fin de compte, je ne  pense pas que cela ait joué contre nous», a affirmé Marco Reus, au  lendemain de son premier but dans l'Euro.