Fusion Asse et Boiron

Le comité contre la fusion de Gingins expose ses arguments

chargement

Asse-et-Boiron Un comité contre la fusion, emmené par Pierre Schaller, a répandu ses arguments en banderoles dans le village de Gingins et dans toutes les boîtes aux lettres vendredi.

Par DSZ
  30.11.2014, 14:30
Tous les ménages ginginois ont reçu argumentaire et autocollants vendredi dans leur boîte aux lettres.

Au lendemain de l’éclosion d’une multitude de pancartes antifusion aux quatre coins de la commune, les 543 ménages ginginois ont reçu vendredi matin un courrier comprenant une lettre, un autocollant reprenant le slogan «J’aime Gingins, fusion = illusion. Je vote non», ainsi qu’un argumentaire décliné en 9 points sensibles, sur quatre pages en papier glacé.

Le comité contre la fusion qui réunit quatre membres autour de Pierre Schaller président, entend mettre en avant certains points que les élus «atteints de fusionnite contagieuse», ont tendance à éluder, selon lui.

Le spectre des partis

Hormis la perte de proximité et de convivialité, l’argument fort du comité contre la fusion porte sur la représentativité de Gingins au sein des organes politique de la future commune. Les opposants ne contestent guère la délégation de 13 élus parmi les 85 parlementaires communaux d’Asse-et-Boiron. Mais ils se projettent au-delà de la première législature et redoutent que les élections ne soient davantage régies par les partis politiques que par la représentation géographique et démographique.

En insistant sur le nombre de communes, ce comité pointe aussi du doigt la dette brute totale des communes fusionnées et déplore que «l’immense patrimoine de Gingins (1258 ha) ne soit pas inventorié ni valorisé». Les opposants expriment leurs doutes quant au taux d’impôt annoncé de 53 points – contre les 57 points que paieront les Ginginois en 2015 – et prédisent «une explosion des coûts administratifs après la fusion».

Les citoyens des neuf communes d'Asse-et-Boiron seront appelés aux urnes le 25 janvier 2015 pour valider ou rejeter la convention de fusion.

La Côte organisera un débat contradictoire le mercredi 14 janvier à Chéserex.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CHESEREXLe syndic rempile... pour deux semainesLe syndic rempile... pour deux semaines

démissionPar souci d'économie et de démocratie, Christian Pierrehumbert prolongePar souci d'économie et de démocratie, Christian Pierrehumbert prolonge

ASSE-ET-BOIRONOui pour une fusion à 6, mais pas tout de suite!Oui pour une fusion à 6, mais pas tout de suite!

CHESEREXDémotivés, désavoués, fatigués, trois élus quittent la MunicipalitéDémotivés, désavoués, fatigués, trois élus quittent la Municipalité

Chéserex: Triple démission à l'ExécutifChéserex: Triple démission à l'Exécutif

Top