JO 2014: la journée du 17 février sur les réseaux sociaux

Athlètes, fans, journalistes, Facebook, Twitter, Instagram, tout le monde partage ces Jeux Olympiques aux quatre coins du monde. Des images souvent insolites, drôles, tendres ou tout à la fois.
07 août 2015, 13:23
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Quelques heures seulement après sa victoire dans le Super Combiné, Sandro Viletta avait déjà un champagne à son nom pour fêter ce succès.

Ce lundi, dans le brouillard de Sotchi, sur les réseaux sociaux et sur la Toile, les athlètes suisses et les autres, les journalistes ont pas mal de choses à dire et à montrer. Petite sélection non-exhaustive.

 

Le point météo du jour

Le brouillard est l'invité surprise de ce premier jour de la deuxième semaine olympique. Mais il en faut plus pour arrêter les bobeurs et l'imagination des internautes.

 

 

 

Brouillard bis, sur le site du biathlon lundi matin.

 

 

Un temps à ne pas mettre un champion olympique dehors...

 

 

 

Lucide

Quatre penalties marqués sur six essais et une victoire donnée aux Etats-Unis face à la Russie, l'attaquant T.J Oshie a été élevé au rang de héros national. Le garçon a simplement répondu: "Non. Les vrais héros portent des tenues de camouflage. Je ne suis pas l'un d'eux." Il faisait évidemment référence aux soldats US engagés dans divers conflits.

 

 

Champagne!

Il n'a fallu que quelques heures pour que le champagne "Sandro Viletta" arrive sur les tables de la Maison suisse.

 

Rasta Rocket Song

Les bobeurs Jamaïcains ne font rien comme les autres. Ils ont même leur propre chanson "It's bobsled time" "C'est l'heure du bob". Entraînant, mais insuffisant pour porter les Rasta Rockets vers la victoire.

 

 

 

La trott' d'El Nino

Nino Niederreiter, l'attaquant du Minnesota Wild, a trouvé la solution pour se déplacer sans effort dans les longs couloirs des patinoires de Sotchi.

 

 

Plus dure sera la chute

Le snowboardcross, c'est beau, c'est fun, ça va vite, mais ça comporte évidemment quelques dangers. L'Américaine Jacqueline Hernandez s'en est tirée avec une commotion cérébrale. La Russe Maria Komissarova a eu moins de chance et s'est fracturé la colonne.

 

 

Briser la glace

Autrichiens et Norvégiens ne se sont pas fait de cadeau dimanche. Ce body-check appuyé a fait voler en éclats le plexiglas du Bolshoy Ice Dome.