JO 2014: Tim Hug saute depuis le grand tremplin pour un rachat en combiné

Tim Hug s'élance depuis le grand tremplin mardi pour enchaîner avec le ski de fond. Le Soleurois se dit plus à l'aise sur ce combiné nordique que sur le petit où il avait terminé 27e.
07 août 2015, 13:23
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Vingt-septième seulement mercredi dernier de la première épreuve des Jeux (petit tremplin et 10 km), Tim Hug sera en quête de rachat mardi. Le Soleurois espère être plus à l'aise sur le grand tremplin.

Vingt-septième seulement mercredi dernier de la première épreuve des Jeux (petit tremplin et 10 km), Tim Hug sera en quête de rachat mardi. Le Soleurois espère être plus à l'aise sur le grand tremplin. "Car je me sens prêt pour le fond", glisse-t-il. S'il parvient à négocier son saut, comme l'an dernier lors de l'épreuve préolympique où il avait pris la 22e place du concours, il peut viser un rang parmi les quinze premiers.

Titré mercredi, Eric Frenzel était jusqu'à ces dernières heures le favori de cette deuxième épreuve. Seulement, l'Allemand est diminué par un virus. Il attendra mardi avant de décider de sa participation à cette épreuve qui pourrait faire de lui le deuxième athlète de l'histoire à signer le doublé au combiné nordique douze ans après le Finnois Samppa Lajunen à Salt Lake City.

Trahi par son matériel mercredi dernier, Jason Lamy Chappuis, comme Tim Hug, a soif de revanche. Le porte-drapeau de l'équipe de France, quadruple Champion du monde et Champion olympique au petit tremplin il y a quatre ans, sera l'un des prétendants au titre au même titre que les dauphins de Frenzel mercredi dernier, le Japonais Akito Watabe et le Norvégien Magnus Krog.