Les arboriculteurs ne mettent pas toutes les pommes dans le même panier

chargement

Fruits A croquer, en jus ou en raisinée, la pomme est une valeur sûre dans la région. Encore faut-il la valoriser. Tour d’horizon des options qui s’offrent aux producteurs.

 17.06.2021, 18:30
Lecture: 8min
Premium
Laurence Jobin avoue ne pas constater de saturation du marché des pommes sur La Côte, ce qui permet de maintenir une bonne solidarité entre arboriculteurs.

«Plus l’amplitude thermique est grande, mieux c’est», annonce Jean-Daniel Heiniger, arboriculteur à Eysins et vice-président de l’Union Fruitière Lémanique. Comprenez dans ses mots que sur les terres de La Côte, l’écart entre la température la plus haute et la plus basse est assez grand pour que les pommes se développent de manière particulièrement goûteuse et colorée.

Avec près de 600 hectares de pommiers et plus de 22 000 tonnes de récoltes par an sur le bassin lémanique, le marché de la pomme se situe loin...

À lire aussi...

EysinsPhilippe Leuba en visite dans les vergers pour constater les dégâts du gelPhilippe Leuba en visite dans les vergers pour constater les dégâts du gel

ArboricultureA Perroy, vos pommes bénéficient d’un traitement high-techA Perroy, vos pommes bénéficient d’un traitement high-tech

TerroirGrens: l’arboriculteur Luc Bidaux voit son jus de pomme sacré meilleur romandGrens: l’arboriculteur Luc Bidaux voit son jus de pomme sacré meilleur romand

RécompenseUne cidrerie de Begnins triplement médailléeUne cidrerie de Begnins triplement médaillée

CulturesPourquoi La Côte échappe à la surabondance de fruitsPourquoi La Côte échappe à la surabondance de fruits

Top