Le coin des chroniqueurs

La chronique sexo d’Anne Devaux: enfants et pornographie

chargement

Pornographie 1/3 La pornographie «soft» est tellement banalisée que l’on s’exonère collectivement d’en traiter les conséquences sur l’intégrité sexuelle des enfants, des adolescents et des adultes. Trois chroniques se succéderont, dont la première est consacrée aux enfants qui y sont exposés de plus en plus tôt.

 20.07.2021, 12:30
Premium
La chronique sexo d’Anne Devaux: enfants et pornographie

«C’était une découverte assez choquante, mais intrigante aussi. J’ai ressenti un peu de dégoût. […] Je n’ai pas osé en parler, j’ai préféré essayer d’oublier, ce qui n’a pas trop bien marché» raconte le cybercoach Nicolas Frei à propos de la première fois où, à l’âge de 10 ans, il a été confronté à la pornographie. L’interview est à retrouver dans l’émission de la RTS «Faut pas croire» du 8 décembre 2018.

Actuellement, l’âge moyen de la première exposition à la pornographie est de 11 ans. Certaines études évoquent même l’âge de 8 ans. La...

À lire aussi...

SexualitéLa chronique sexo d’Anne Devaux: asexualité, le A de LGBTQIA+La chronique sexo d’Anne Devaux: asexualité, le A de LGBTQIA+

SexologieLa chronique sexo d’Anne Devaux: peut-on apprendre à bien faire l’amour?La chronique sexo d’Anne Devaux: peut-on apprendre à bien faire l’amour?

SexologieLa chronique sexo d’Anne Devaux: handicap physique et sexualitéLa chronique sexo d’Anne Devaux: handicap physique et sexualité

SexologieLa chronique sexo d’Anne Devaux: l’éducation sexuelleLa chronique sexo d’Anne Devaux: l’éducation sexuelle

HistoireC’était hier: voyage au centre de médecine légaleC’était hier: voyage au centre de médecine légale

Top