Les noms de nos rues

L'artère de transit porte le nom d'un seigneur bagarreur

chargement

Morges L'une des rues principales de Morges, Louis de Savoie, rend hommage au fondateur de la ville en 1286.

  07.08.2015, 15:21
L'ancienne rue du Lac a pris le nom de Louis de Savoie en 1957. Un changement de nom qui n'a pas été sans faire des vagues. 

   CEDRIC SANDOZ

Etouffée par les milliers de véhicules en transit qui l'empruntent chaque jour, elle a, a priori, peu pour plaire. Il suffit pourtant d'en bannir le trafic, comme lors des grands marchés de printemps et d'automne, pour qu'elle dévoile un charme secret, qui la met à hauteur de la Grand-Rue, sa voisine. Parallèle à la première, la rue Louis de Savoie est au coeur historique de la ville fondée en 1286 par Louis 1 er de Savoie, qui y élève d'abord un château, impressionnante forteresse sur un site stratégique à même de lui permettre, le cas échéant, de disputer les terres vaudoises, notamment à l'évêque de Lausanne.

Né en 1250, mort à Naples lors d'une campagne militaire en 1302, Louis a tout du seigneur bagarreur du temps. Il accompagne en croisade le roi Louis IX. A la mort de celui-ci, en 1270, il regagne le pays. Il reçoit de son oncle, Philippe de Savoie, la baronnie de Vaud, tandis que son frère hérite du titre de comte de Savoie. La carrière de Louis est marquée par des recours successifs à l'arbitrage. En particulier contre le seigneur de Vufflens qui lui reproche d'avoir édifié le château de Morges... sur des terres lui appartenant.

 

"Le premier Morgien"

 

Très vite, Louis s'efforce d'attirer des habitants, des artisans, des commerçants. Selon la coutume, les nouveaux Morgiens bénéficieront de l'octroi de droits personnels et de garanties. La rue connaîtra, au fil des siècles, des dénominations diverses: Charrière de l'hôpital sur sa partie est, Petite Rue, puis rue du Lac, appellation qu'elle conservera jusqu'en 1957, année où elle prend le nom de Louis de Savoie, sur une proposition de la Municipalité. " Il a paru normal d'attacher le nom de celui qui a fondé Morges et qui a construit le château à l'une des artères principales, de rappeler ce nom aux habitants de notre ville et d'honorer ainsi celui qui fut le premier Morgien" , déclare ainsi l'exécutif dans son dossier de mise à l'enquête de 1956, conservé aux archives communales. A noter que de 1955 à 1965, la Municipalité baptise à tout va chemins, rues et avenues, en lien avec l'essor démographique de La Coquette.

 

Pas touche à la rue du Lac!

 

Etonnamment, le choix municipal n'est pas accueilli, dans l'instant, par un oui unanime. En témoigne cette curieuse pétition, portant une série de raisons sociales de commerçants, établis sur la rue du Lac et réticents à l'idée de changer papier à lettres à en-tête et tampons encreurs. Une levée de boucliers qui ne servira à rien. La dénomination de rue du Lac " n'est pas très ancienne" , constatera la Municipalité, avant, au final, de maintenir sa décision. MARTINE ROCHAT


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

GLANDUne boutade qui se transforme en squareUne boutade qui se transforme en square

SAINT-PREXSaint-Prex naît du nom d'un évêque lausannoisSaint-Prex naît du nom d'un évêque lausannois

NYONLe peintre Jules Gachet donnait des couleurs au LémanLe peintre Jules Gachet donnait des couleurs au Léman

COMMUGNYL'invention de George de Mestral est allée sur la LuneL'invention de George de Mestral est allée sur la Lune

NyonLa famille Delafléchère s'est distinguée au-delà de NyonLa famille Delafléchère s'est distinguée au-delà de Nyon

Top