Réservé aux abonnés

Une édition sans fausses notes avec un Village du monde en ébullition

Des concerts pour tous les goûts, une météo bienveillante et un public au rendez-vous: le Paléo surfe toujours sur le succès.
24 juil. 2016, 23:35
/ Màj. le 25 juil. 2016 à 00:01
Nyon, dimanche 24.07.2016, Paléo 2016, 40+1, conférence de presse, bilan Paléo, Daniel Rossellat (président Paléo), photos Cédric Sandoz

Les années passent et se ressemblent pour le Paléo festival. Lors de la traditionnelle conférence de presse de clôture ce dimanche, Daniel Rossellat s’excusait presque d’avoir à nouveau à dresser un bilan positif de cette quarante et unième édition. «Je sais que ça peut devenir lassant d’entendre toujours que ça se passe bien, s’est amusé le malicieux boss, mais j’ai senti beaucoup de gens heureux, dans le public et sur scène.» Pourtant, rien n’était gagné d’avance. Revenir après une édition anniversaire présentait le risque «de se retrouver avec un champagne sans bulles». Alors la cuvée 2016 ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an