Paléo
 23.07.2020, 17:00
Lecture: 4min

En l’absence de Paléo, ils ont tenu à fouler la plaine de l’Asse

Premium
chargement
Elio et Miguel ont voulu voir à quoi ressemble le terrain sans Paléo.

Nyon A quoi ressemble la plaine de l’Asse en plein mois de juillet, sans le festival? On ne va pas se mentir: c’est bien vide! Mais quelques fidèles n’ont pas pu s’empêcher d’y mettre les pieds.

Morne plaine… Les mots de Victor Hugo évoquant Waterloo pourraient aussi bien convenir pour décrire les prairies de l’Asse, sur lesquelles le Paléo Festival de Nyon prend habituellement place, en plein mois de juillet. Cette année, c’est un vide, douloureux pour beaucoup, qui s’est installé. 
 

 

La nature, elle, respire. L’herbe est plus verte, plus haute. Seuls quelques containers rappellent qu’il ne...

À lire aussi...

Faux abonnementsVictime d’une vaste escroquerie, Paléo se sent trahi mais obtient justiceVictime d’une vaste escroquerie, Paléo se sent trahi mais obtient justice

AmbiancePrivée de Paléo, son petit vent de folie, Nyon s’ennuiePrivée de Paléo, son petit vent de folie, Nyon s’ennuie

FestivalBien qu'annulé, Paléo s'allie à Zep pour fabriquer des souvenirs collectorsBien qu'annulé, Paléo s'allie à Zep pour fabriquer des souvenirs collectors

VinsPaléo 2020, c’est une édition qui se dégustera mais sans le sonPaléo 2020, c’est une édition qui se dégustera mais sans le son

ChroniquePaléo: un seul festival vous manque et toute la plaine de l’Asse est dépeupléePaléo: un seul festival vous manque et toute la plaine de l’Asse est dépeuplée

Top