Paléo
 03.04.2017, 13:42

Nyon: la FCMA, vingt ans de projets mis en musique

chargement
Les employés Capucine Pillevuit, Marc Ridet et Adélaïde Wojciechowski dans les locaux de la FCMA à Nyon.

Anniversaire La Fondation pour la chanson et les musiques actuelles a 20 ans. Retour sur une histoire nyonnaise devenue romande.

La FCMA fête vingt années de service des acteurs des musiques actuelles en Romandie. Groupes, managers, organisateurs de concerts et autres pros du milieu ont bénéficié des conseils, des formations et des contacts de l’organisation née à Nyon. Le conseiller communal Claude Farine se remémore: "ça a commencé avec un groupe de travail en 1995 composé de Daniel Rossellat, Henri Rosset, adjoint à a culture au canton de Vaud et Marc Ridet, ancien programmateur de la Dolce Vita à Lausanne, créé à la demande du conseiller d’Etat Jean Jacques Schwaab qui cherchait à améliorer la visibilité des musiciens suisses vis-à-vis des programmateurs étrangers.»

En 1997, ce rapport a fait son chemin, la FCMA est créée, "avec Paléo", dit Marc Ridet, le directeur de la FCMA. "Les premiers bureaux étaient installés dans les locaux du festival." Daniel Rossellat se félicite de ce lien qui perdure encore aujourd’hui. «Pour Paléo, il s’agit avant tout d’assumer sa responsabilité sociale envers la scène suisse. Les premières années, nous avons offert le secrétariat et depuis lors, nous apportons un soutien financier de 50 à 60 000 francs par année.» Le syndic de Nyon parle aussi d’une belle réussite intercantonale romande. «La FCMA a réussi à fédérer les cantons et la plupart des villes de Suisse romande entre eux autour d’un même objectif commun, l’aide aux artistes.»

AUDIO: Pourquoi la FCMA s'est-elle implantée à Nyon? Réponse de Marc Ridet.

La FCMA a construit sa présence en Romandie petit à petit. Alain Vaissade, l’homme de la fête de la Musique genevoise et du festival «Voix de Fête» se rappelle avoir été «l’artisan du déplacement de la zone d’influence de la fondation, active sur Lausanne et Fribourg, vers Genève.» Ce fut le début d’un développement avec des représentants de la fondation dans des antennes régionales, d’abord à Neuchâtel pour tout l’Arc jurassien, puis en Valais plus récemment.

Géraldine Savary, qui préside aujourd’hui la fondation, après les mandats de quelques années d’Alain Vaissade et de quelques mois pour Claude Farine, se souvient que l'institution a connu une progression semée d’embuches «ça n’a pas été un développement facile entre les cantons. Mais c’est une spécificité romande d’avoir cet organisme, les Suisses allemands qui ne fonctionnent pas du tout comme nous ne l'ont pas.» Symbole de la bonne entente romande, «on vient de lancer le fonds romand pour aider à la production d’albums» se réjouit la conseillère aux États. Ce fonds nommé "Musique+" assure la mise sur le marché de l’album une fois fabriqué sur des territoires déterminés.

Succès des résidences d'artistes

Par ailleurs, l’élue socialiste vaudoise se félicite de ce pourquoi Alain Vaissade s’était battu depuis une huitaine d’années. «On reçoit 100 000 fr. par la loterie romande pour financer des résidences d’artistes. Les musiciens sont accueillis et coachés dans des clubs partenaires.» La FCMA est aussi un accélérateur ou facilitateur de projets grâce au riche carnet d’adresses de Marc Ridet. «Je suis le correspondant suisse du Printemps de Bourges. Cette fonction me permet de placer des musiciens romands dans des festivals de référence qui concentrent les professionnels de la musique.»

«On est reconnu comme le centre de compétences et de réseautage pour les musiques actuelles, on apporte des réponses spécifiques à des problèmes spécifiques. Sans être arrogant, on a été en contact avec tout ce qui se fait musicalement en Suisse romande. On essaye de mettre les artistes de nos cantons sur des plateformes, on les aide aussi à se professionnaliser", complète le directeur.

Pour arriver à structurer les projets des musiciens romands, la FCMA a mis en place une série de formations pour apprendre le management d’artistes, la communication digitale, la profession de producteur ou comment monter sa tournée en suisse. La fondation a contribué au lancement d'un nouveau bachelor en musiques actuelle à la HEMU, la haute école de musique actuelle de Lausanne.

La fondation romande fêtera ses vingt ans à l'Usine à Gaz le 29 septembre dès 18 heures.  

 

LA FONDATION ROMANDE POUR LA CHANSON ET LES MUSIQUES ACTUELLES CONSTAMMENT OBLIGÉE DE FAIRE DES CHOIX

Les musiciens ne comprennent pas toujours très bien le mandat FCMA. «Ils font des choix...» entend-on de la bouche des artistes et managers les plus positifs. Trancher, c’est le propre des organisations dotées d'environ 700 000 fr. de budget. «L’idée aujourd’hui est de correspondre au marché et d’avoir un certain sens du «directivisme», en étant réaliste et ambitieux sur le tissu local», justifie le directeur de la FCMA Marc Ridet. «Forcément, tu n’es pas toujours d’accord avec tout le monde». Les pressions existent, politiques comme artistiques, alémaniques aussi avec le bureau du Swiss Music Export, lancé à Nyon par la FCMA et aujourd’hui géré à un niveau national pour promouvoir les artistes de tout le pays à l’étranger.

Le groupe nyonnais Aliose aurait trouvé «cohérent d’être mis en avant parfois lors de festivals internationaux où la FCMA emmène des Suisses." Mais Xavier Michel, le guitariste et chanteur voit surtout la FCMA comme "un maillon important permettant de soutenir le développement d’une carrière dans les musiques actuelles en Suisse romande. Il s’agit d’une voie difficile, avec peu d’infrastructures et de structures professionnelles, et il est souvent bien compliqué de savoir comment s’orienter, comment se structurer, comment professionnaliser sa démarche. L’équipe de la FCMA apporte des réponses à ces questions, ainsi que des moyens pour permettre aux plus chevronnés de mettre en lumière leurs projets. Elle a toujours été accessible, fidèle et à l’écoute de nos besoins et de notre évolution avec une première aide à la production en 2012 capitale pour passer l’étape compliquée du deuxième album studio, tandis que son soutien pour mettre sur pied le spectacle de la tournée qui a suivi nous a permis d’enchaîner au mieux plus de nonante concerts dans une douzaine de pays en dix-huit mois. Leur aide a été à chaque fois intelligente et ciblée, et a favorisé notre autonomie. C’est entre autres grâce à elle que nous avons pu nous accrocher à nos objectifs, tenir dans le temps, nous professionnaliser, et faire nos armes en Suisse pour aujourd’hui aborder la France confiants avec de solides partenaires (Warner Music et Live Nation notamment)."

 Nadia Mitic, booking agent de Sandor constate qu’ "il faudrait une personne spécialisée dans le digital au sein de la FCMA... Il manque clairement des représentants dans les salles romandes», constate-t-elle. Raphaël Nanchen, manager de Bastian Baker, regrette "que le soutien se soit beaucoup réduit au fil des années. Même si le succès est au rendez-vous dans certains pays, un artiste comme Bastian Baker mérite un accompagnement continu tout au long de sa carrière, notamment pour le développement de nouveaux territoires ou lors de périodes plus compliquées... Le développement d’un artiste passe par un soutien des institutions nationales plus fort comme ça se fait ailleurs, en France, en Belgique ou en Suède par exemple."

 

SANDOR ET CHEPTEL RECORDS, DEUX NOMS ÉCOUTÉS ET APPROUVÉS PAR LA FCMA 

Sandor. On parle d’elle partout. La chanteuse lausannoise est prisées par les programmateurs des radios et des festivals. Nadia Mitic, booking agent de la chanteuse, est satisfaite de la relation avec la fondation. «Elle a été sélectionnée par l’opération "Iceberg" organisée par la FCMA et son partenaire les Eurockéennes de Belfort, ça a permis à Sandor d’être repérée par les acteurs culturels de Franche-Comté et de Suisse. Ils ont offert un encadrement et ils ont payé la résidence pour roder le spectacle. J’ai décroché une date aux Transmusicales fin août dernier. C’est à partir de là que ça a décollé. Le festival breton valide le travail fait en Suisse. La FCMA est venue avec nous aux rendez-vous avec des professionnels. Ils ouvrent leur riche carnet d’adresse. C’est une ressource hallucinante.»

Cheptel Records. Le label genevois du Roi Angus, de Régis et d’Adieu Gary Cooper a profité de la mise en place de résidences d'artistes. «Cheptel, ils sont forts artistiquement» dit Marc Ridet. Nicolas Scaringella, le chanteur d’Adieu Gary Cooper note que les résidences permettent de préparer les groupes du label à des dates de grande envergure, de façonner un son en compagnie d’ingénieurs professionnels et d’être payés. «Même si une opération franco-suisse comme «Walk The Line», organisée par la FCMA et des partenaires français dans des clubs des deux côtés de la frontière, peut s’avérer coûteuse pour un groupe comme le nôtre avec l’enveloppe limitée qu’ils remettent. Cheptel attend un peu plus pour obtenir des dates de concerts dans des festivals fréquentés par les professionnels de la musique tels que les Transmusicales de Rennes par exemple.

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

LA PARENTHÈSESandor, une nouvelle venue qui fait le buzzSandor, une nouvelle venue qui fait le buzz

SWISS MUSIC AWARDSLe Lausannois Bastian Baker meilleur artiste individuel masculinLe Lausannois Bastian Baker meilleur artiste individuel masculin

Bastian Baker meilleur artiste masculin

Bastian Baker a remporté le prix de meilleur artiste individuel masculin ce vendredi soir lors de la 9e édition des...

  12.02.2016 22:07

DistinctionBastian Baker reçoit le Swiss Music Award du "Best Act Romandie"Bastian Baker reçoit le Swiss Music Award du "Best Act Romandie"

CHANSONLes Nyonnais d'Aliose achèvent leur tournée au Canada ce samedi soirLes Nyonnais d'Aliose achèvent leur tournée au Canada ce samedi soir

Top