Paléo

Victime d’une vaste escroquerie, Paléo se sent trahi mais obtient justice

chargement

Faux abonnements Cinq jeunes gens de la région ont vendu plus de 350 abonnements faux ou volés à leur profit durant les éditions 2016 et 2017. Ils ont engrangé un bénéfice de quelque 50 000 francs, mais le préjudice pour le festival nyonnais atteint 160 000 francs. Un arrangement a été trouvé au tribunal mercredi.

 25.11.2020, 19:00
Lecture: 5min
Premium
Les escrocs ont revendu l'essentiel de leurs abonnements truqués aux abords de l'entrée du Paléo Festival. Une complicité au point d'échange des bracelets évitait que leur supercherie ne soit immédiatement remarquée.

«Au-delà du préjudice très important subi, nous avons été touchés par un sentiment de trahison», confiait Philippe Vallat, ancien secrétaire général de Paléo à la sortie du Tribunal correctionnel de La Côte, mercredi. Le représentant du festival nyonnais y comparaissait en tant que plaignant pour escroquerie.

Durant les éditions 2016 et 2017, notamment, la manifestation a été victime d’une escroquerie permettant à cinq jeunes gens de la région – dont deux bénévoles engagés par les organisateurs – de s’enrichir...

À lire aussi...

PRÉLOCATIONPaléo ne veut pas des billets nominatifsPaléo ne veut pas des billets nominatifs

FESTIVALRevente de billets: Paléo n'obtient pas gain de causeRevente de billets: Paléo n'obtient pas gain de cause

Paléo: pas qu'une seule manière d'obtenir des billetsPaléo: pas qu'une seule manière d'obtenir des billets

FESTIVALPaléo et ses billets, l'exceptionPaléo et ses billets, l'exception

Paléo et ses billets, l'exception

Différentes stratégies existent pour optimiser la billetterie des festivals. En ouvrant sa vente huit jours après la...

  03.05.2013 00:01

Top