Personnalité La Côte 2019
 20.11.2019, 05:00

Personnalité "La Côte" 2019: découvrez les douze nommés

chargement
Voici les douze visages que la rédaction a retenu pour l'édition 2019 de la Personnalité "La Côte".

Concours Le choix a été particulièrement rude cette année. Mais la rédaction a sélectionné douze nommés au titre. A vous maintenant de désigner vos cinq finalistes.

Un vrai problème de riche! Il aurait fallu filmer à la rédaction les séances passées à désigner les douze nommés au titre de Personnalité «La Côte» 2019. Des débats riches, passionnés, car chacun ici se battait pour son ou ses favoris. Partis d’une liste forte d’une trentaine de noms, il a ainsi été ardu – et passionnant – de la réduire, de l’adapter encore et toujours à l’actualité, d’y trouver les justes dosages. 

Pour voter, cliquez ici!

Avec au final une sélection qui fleure bon le terroir: un vigneron, un œnologue, un chef, une reine du tofu, un boucher-butteur... Une sélection qui raconte aussi, preuve de la vie débordante de notre région, merveilleusement les hauts faits de l’actualité cette année: grèves du climat et des femmes, avènement du bio et du local... sans oublier un prix Nobel, puisque La Côte ne semble pas près de se lasser d’abriter les plus grands scientifiques au monde!

Bref, après des semaines à débattre à l’interne, c’est à vous désormais de jouer, de voter, de partager et de désigner les cinq finalistes qui participeront au second tour.. Et de nous dire, via les réseaux sociaux, par courrier ou téléphone, ce que vous pensez de ces douze nommés. Résultat du vote: le 8 janvier!

1. Rodrigo Banto

Petit-fils d’émigré nidwaldien né au Chili il y a 50 ans, l’œnologue Rodrigo Banto est arrivé dans les chais de la Cave de La Côte pour vinifier à l’aise le millésime caniculaire de 2003. Depuis, la coopérative de Tolochenaz voit son armoire à trophées déborder de prix suisses et internationaux, jusqu’à la consécration ultime: Cave suisse de l’année 2019, obtenu il y a un mois. On salue chez ce passionné de glisse son calme, sa capacité d’écoute et de contact avec les 300 producteurs avec qui il tient à partager ces succès.

A lire aussi : Comment la Cave de La Côte est passée d’usine à pinard à meilleure cave du pays

2. Flavie Capozzi

Après plus d’un an de préparation, Flavie Capozzi s’est lancée, le 23 août, dans une épopée peu commune: traverser le Léman à la nage, dans le sens de la longueur. Partie du Bouveret peu après 7h du matin, elle a bravé le froid, la fatigue et les courants contraires. Mais cela en valait la peine. Après 31h19 d’efforts, la jeune glandoise de 21 ans a réussi son pari en atteignant les Bains des Pâquis, à Genève, après avoir parcouru 72,8 km à la force de ses bras et de ses jambes.

A lire aussi : Flavie Capozzi: «Cette traversée du Léman m’a changée»

3. Carlo Crisci

A 63 ans, le chef étoilé a décidé de refermer l’album du Cerf, le restaurant gastronomique qu’il a repris en 1982 à Cossonay. Pas question, toutefois, de raccrocher son tablier. En février, cet infatigable esprit créatif ouvrira une nouvelle page de son histoire, à l’enseigne de la Fleur de sel. De quoi continuer à pimenter une existence qu’il imaginait bien loin des fourneaux, enfant. Rattrapé par le virus de la nouvelle cuisine, le gosse qui se rêvait couturier a fini par faire dans la dentelle, au creux des assiettes. 

A lire aussi : Cossonay: Carlo Crisci, la vie du chef ne manque pas de sel

4. Béatrice Graf

A ses débuts, Béatrice Graf, enfant de Nyon et Genevoise d’adoption, était l’une des seules batteuses du pays (dites plutôt «batteure» en sa présence). Trente ans plus tard, elle cogne, frotte ou caresse toujours les peaux de sa batterie, dans des formations rock, jazz et expérimentales. Une longévité qui vient d’être récompensée par la plus haute distinction musicale helvétique: elle figure parmi les quinze lauréats du Prix Suisse de musique 2018 délivré par la Confédération. 

A lire aussi : Béatrice Graf, la touche-à-tout a quitté la ferme pour la batterie

5. Grève Féministe Nyon

Le 14 juin 2019, elles ont réuni entre 600 et 1000 personnes au centre de Nyon pour revendiquer l’égalité entre hommes et femmes. Le collectif nyonnais de la grève des femmes n’a pas cessé de s’engager pour la cause féministe depuis la grève de 1991. Lecture publique du manifeste de la grève, puis mur humain devant le centre de La Combe, elles ont su mobliser et se faire entendre, sans s’essouffler.

A lire aussi : Grève des femmes: les Nyonnaises se sont fait remarquer

6. Julien Jemmely

Avec ses 35 buts en championnat la saison dernière, Julien Jemmely a été sacré meilleur buteur de 2e ligue. Mais ses réussites ont surtout porté son club formateur, Genolier-Begnins, jusqu’aux finales de promotion en 2e ligue inter. Battus 2-0 à Pully, les «canari» se sont imposés 3-0 devant leur public, grâce notamment à un doublé de l’incontournable «Wapigoal». Si GB n’a fait qu’un simple aller-retour en 2e ligue, il le doit en partie à la science du but de son avant-centre de deux mètres.

A lire aussi : Julien Jemmely: «Je veux marquer chaque week-end»

7. Min Jung Kim

Jusqu’à il y a peu, le tofu de Coinsins concocté par Min Jung Kim était connu par celles et ceux qui fréquentaient les marchés de la région ou les amoureux des produits locaux. Mais depuis le mois d’août, la notoriété de la marque «TerraSoja», créée en 2015 par cette Coréenne d’origine a explosé avec cette première place ex æquo décrochée à l’émission de la RTS «Cuisine de chez nous». Bio et 100% local, le tofu de Min Jung Kim coche toutes les cases pour séduire des consommateurs de plus en plus exigeants.

A lire aussi : Coinsins: la reine du tofu bio crève l’écran

8. Michel Mayor

Après Jacques Dubochet en 2017, la région compte un nouveau prix Nobel, celui de physique, en la personne du Trélésien Michel Mayor. L’astrophysicien a été récompensé pour sa découverte en 1995 de la première exoplanète, soit un astre se trouvant hors du système solaire. Baptisé 51 Pegasi b, celui-ci a ouvert un nouveau champ des possibles, suscitant les espoirs de découvrir une vie extraterrestre. Le Trélésien partage ce prix avec le Genevois Didier Queloz, son doctorant de l’époque.

A lire aussi : Michel Mayor, prix Nobel de physique: «J’ai appris la nouvelle par hasard»

9. Raymond Paccot

Il cultive l’excellence depuis près de quarante ans. A la tête de sa cave de la Colombe à Féchy, Raymond Paccot est désormais, pour le guide Gault&Millau, l’une des douze «icônes du vin suisse». Une récompense venant saluer un combat de tous l’instant pour un terroir, notre terroir. Celui pour qui le salut des vins d’ici passera par l’épure prépare sa suite, avec sa fille Laura. Qui saura la prendre avec le même talent et la même liberté que son paternel, 40 ans plus tôt.

A lire aussi : Raymond Paccot entre au Panthéon des vignerons helvètes

10. Hamza Palma

A 17 ans, le Morgien Hamza Palma est une figure de proue du mouvement de grève pour le climat. Lors des manifestations, il se trouve toujours en tête du cortège. Engagé aux niveaux vaudois et suisse au sein du collectif Grève du climat, il a représenté notre pays lors du sommet mondial, à Lausanne, de «Fridays for Future». En septembre, il a accompagné des étudiants à Berne pour porter une pétition sur l’urgence climatique au président du Conseil des Etats.

A lire aussi : Grève du climat: les gymnasiens à l'assaut du Grand Conseil

11. Pied du Jura féminin

En juin, les protégées de Benoît Marti ont réussi l’exploit de décrocher une promotion en 1re ligue. Un résultat acquis quelques jours seulement après avoir échoué en finale de Coupe vaudoise face à Renens. À la reprise, les filles de Pied du Jura ont à nouveau su se sublimer, en Coupe de Suisse cette fois-ci. Elles ont éliminé tour à tour Soleure et Walperswil (LNB), avant de tomber face au grand Young Boys (3-0).

A lire aussi : Les filles de Pied du Jura sont promues en 1re ligue

12. Yves Ravenel

C’était en juillet. Yves Ravenel, syndic de Trélex, était élu à la présidence du Grand Conseil vaudois. Un grand moment d’émotion pour le député UDC, lui à qui les traditions et le respect des institutions tiennent tant à cœur. Pour l’occasion, ses amis avaient amené des vaches en plein cœur de Lausanne, tirant quelques larmes à cet agriculteur de métier. Car s’il ne quitte plus son costume-cravate, il n’oublie pas d’où il vient.

A lire aussi : Trélex: le président du Grand Conseil Yves Ravenel fêté par tout le canton

Comment voter

Par SMS: Envoyer au 363 (1 franc)
LC PERSONNALITE CODE.
(exemple LC PERSONNALITE 00).

Par courrier: «La Côte» Personnalité 2019,
route de Saint-Cergue 293, CP 1256, 1260 Nyon 1, à l’aide du bulletin de vote publié dans nos éditions imprimées.

Par Internet: https://lacotejournal.app.ps/personnalite-la-cote-2019

Délai: Premier tour, vote jusqu’au 31 décembre 2019.

Deuxième tour avec les 5 premiers: vote du 8 janvier au 6 février 2020.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

RolleSonia Grimm est votre Personnalité La Côte 2018Sonia Grimm est votre Personnalité La Côte 2018

RécompenseLea Sprunger est la Personnalité La Côte 2017, prix pour Jacques DubochetLea Sprunger est la Personnalité La Côte 2017, prix pour Jacques Dubochet

PERSONNALITE LA COTELouis Derungs est la Personnalité La Côte 2016Louis Derungs est la Personnalité La Côte 2016

NYONLe coach du HC Forward sacré Personnalité La Côte 2015Le coach du HC Forward sacré Personnalité La Côte 2015

NYONPersonnalité La Côte 2014: la victoire d'un navigateur prometteurPersonnalité La Côte 2014: la victoire d'un navigateur prometteur

VotePersonnalité La Côte: déjà 1400 suffrages!Personnalité La Côte: déjà 1400 suffrages!

Top