Personnalité La Côte 2019
 13.01.2020, 05:00

Rodrigo Banto, un gourmand qui aime la glisse et le printemps

chargement
Rodrigo Banto, oenologue resposable à la Cave de la Côte a cumulé les récompenses pour les crus produits à Tolochenaz et à Nyon depuis son arrivée, en 2003.

Personnalité 2019 Nos cinq finalistes se sont prêtés au jeu du questionnaire chinois. Par ordre alphabétique, l’œnologue de la Cave de La Côte ouvre les feux et se livre par bribes.

Né au Chili, petit-fils d’un exilé nidwaldien, l’œnologue Rodrigo Banto a rejoint la Cave de La Côte en 2003. Depuis, la coopérative cumule les récompenses dont le titre de la Cave suisse de l’année l’automne dernier. Cet ancien champion de planche à voile est le premier représentant du monde agricole à défendre ses chances au 2e tour des Personnalités de La Côte.

Pour voter, cliquez ici

Rodrigo Banto, si vous étiez…

… un lieu sur La Côte?

L’Arboretum du vallon de l’Aubonne où j’aime aller de temps en temps me promener pour me ressourcer.

… un homme ou une femme célèbre?

Gandhi

… un événement dans la région?

Sans conteste le Paléo Festival de Nyon. La Cave de La Côte en est un partenaire et fournisseur. J’aime bien y passer quelques soirées chaque année.

… une récompense?

Sans hésiter le titre de Cave suisse de l’année que nous avons reçu lors du dernier gala du Grand prix du vin suisse.

… un moyen de communication?

Le journal, et en papier de préférence. Pour les informations quotidiennes comme pour un livre, je préfère lire sur un support physique plutôt qu’une liseuse ou un écran.

… une couleur?

Le vert, la couleur de l’espoir.

… un animal?

Le condor. Au Chili, j’ai eu quelques rares occasions d’observer cet oiseau majestueux et paisible, dans les sommets ou au sud de la Patagonie.

… un livre?

«Cent ans de solitude». Gabriel Garcia Marquez a parfaitement su rendre le côté mystique, merveilleux et la romance propre à l’Amérique du Sud, territoire où se mélangent les influences européennes et celles des indigènes.

… un film?

«Lion» de Garth Davis (2016) qui raconte le parcours d’un petit enfant indien qui se perd, loin de ses parents avant de finir en orphelinat. Adopté, par un couple d’Australiens, il repart ensuite à la recherche de ses racines.

… une saison?

Le printemps, quand les jours s’allongent, que les couleurs éclatent. C’est une période de réveil. Et en plus, c’est là que l’on sort les vins nouveaux, que l’on boucle un cycle. On aurait pu croire que je préfère l’automne, temps des vendanges, mais cela représente un tellement gros boulot que je n’en profite guère.

… un proverbe?

«Une hirondelle ne fait pas le printemps» que je comprends comme le fait qu’un seul événement ne constitue pas une règle. Il faut se méfier des généralités.

… une destination?

Hawaï. C’est là que réside mon frère et c’est un véritable paradis sur terre, surtout pour moi qui aime la glisse, le surf et la planche à voile.

… un chiffre?

3, peut-être que nous avons été trois frères et que j’ai trois fils.

… un plat?

Le ceviche, préparation de poisson cru venue d’Amérique du Sud mais que l’on peut tout aussi bien préparer avec des poissons d’ici.

… une vertu?

L’humilité. Il ne faut pas se prendre la tête

… un péché capital?

La gourmandise, car quand on aime le vin, on aime aussi les bonnes choses à manger.

… une chanson?

«We are the champions» de Queen. C’est un morceau que j’écoutais souvent avant mes compétitions pour m’encourager, lors de carrière de véliplanchiste qui m’a porté au sommet sur mon continent d’origine. J’ai été sacré champion du Chili, champion d’Amérique du Sud et j’ai pris part à des jeux pré-olympiques. La seule compétition qui me manque est une participation à des jeux olympiques.

… un dessert?

La tarte au citron. C’est simple et efficace et cela présente une belle acidité. Les œnologues aiment en général bien l’acidité.

… une citation?

«Ne demeure pas dans le passé, ne rêve pas du futur. Concentre ton esprit sur le moment présent» de Bouddha.

… un moyen de locomotion?

Le vélo. Tant au Chili que sur La Côte, j’aimais bien me rendre au travail en pédalant… jusqu’à ce qu’on me vole par deux fois mon vélo.

… un village de La Côte?

Aubonne, et cela n’est pas forcément parce qu’on a décroché la médaille d’or au Grand prix du vin suisse avec le chasselas du coteau d’Aubonne. Mais j’y ai vécu un an et j’aime bien ce vieux bourg qui surplombe sa région.

… une rock star?

Sting. J’aime sa musique et j’apprécie l’homme qui me paraît être un gars bien à tout point de vue. Je l’ai aperçu de loin dans les loges du Paléo Festival, il semblait calme et posé, et ses deux derniers concerts là-bas ont été des merveilles.

 

Comment voter

Par SMS: Envoyer au 363 (1.-)
LC PERSONNALITE CODE. (exemple: LC PERSONNALITE 00).

Par courrier: «La Côte» Personnalité 2019, rte de St-Cergue 293, CP 1256, 1260 Nyon 1, à l’aide du bulletin de vote publié dans notre édition papier du jour.

Par Internet: www,lacote.ch/personnalite

Délai: 4 février 2020

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Dernier tourPersonnalité «La Côte» 2019: ils sont vos cinq finalistesPersonnalité «La Côte» 2019: ils sont vos cinq finalistes

VotePersonnalité La Côte: déjà 1400 suffrages!Personnalité La Côte: déjà 1400 suffrages!

ConcoursPersonnalité "La Côte" 2019: les douze nommés ont besoin de vos votesPersonnalité "La Côte" 2019: les douze nommés ont besoin de vos votes

Top