07.11.2018, 05:00

Accueil de jour: «on tire tout vers le bas pour payer moins cher», s’inquiètent les professionnels

Premium
chargement
A Rolle, à l'UAPE Arc-en-Ciel, la directrice s'inquiète de voir disparaître un encadrement de qualité pour les enfants.

Éducation Augmentation du nombre d’enfants et diminution du personnel formé: les nouveautés prévues au 1er janvier dans les structures d’accueil de jour fâchent. Une journée de mobilisation est prévue le 13 novembre.

«La réalité c’est qu’avec ces changements, on ne sera plus en mesure de proposer les mêmes prestations aux enfants, on tire tout vers le bas pour payer moins cher.» Comme en témoigne anonymement cette directrice d’UAPE dans la région morgienne, de nombreux professionnels de l’accueil de jour sur La Côte sont inquiets face aux nouvelles normes parascolaires qui entreront en...

À lire aussi...

EducationLes défaillances de CarPostal font enrager Terre SainteLes défaillances de CarPostal font enrager Terre Sainte

EDUCATIONCamps de ski: comment les communes absorbent le surcoûtCamps de ski: comment les communes absorbent le surcoût

EducationA Begnins, on capte l’attention des élèves par le «rap»A Begnins, on capte l’attention des élèves par le «rap»

EducationCe collège de La Côte a trouvé le moyen de faire lire les enfantsCe collège de La Côte a trouvé le moyen de faire lire les enfants

EducationLe Canton s’est donné une mission: sauver la lectureLe Canton s’est donné une mission: sauver la lecture

Top