Votation fédérale du 27 novembre 2016

Sortir du nucléaire: l'usam et economiesuisse satisfaits de ce non à l'initiative des Verts

chargement

réactions Les milieux économiques suisses, l'Union suisse des arts et métiers, ainsi qu'economiesuisse, se montrent satisfaits par le résultat de la votation sur l'initiative des Verts pour une sortie programmée du nucléaire. La sécurité de l'approvisionnement électrique est ainsi garantie à leurs yeux. Leur soutien au référendum de l'UDC contre la stratégie énergétique 2050 est encore en suspens.

  27.11.2016, 16:01
Jean-François Rime, conseiller national UDC et président de l'usam, voit dans ce non un signal fort pour la sécurité de l'approvisionnement électrique suisse.

Le peuple suisse tient à un approvisionnement sûr en électricité. Le rejet de l'initiative "Sortir du nucléaire" est un signal clair, pour economiesuisse et l'usam. Par contre, la question de soutenir ou non le référendum de l'UDC contre la Stratégie énergétique 2050 reste ouverte.

L'arrêt forcé des Centrales nucléaires suisses est évité, de même que la situation chaotique qui en aurait résulté, se réjouit l'usam dans un communiqué. Il revient désormais au gouvernement et au Parlement de mettre en oeuvre une politique énergétique cohérente.

Cette dernière doit se faire de manière flexible et sur la base des mécanismes du marché, revendique de son côté economiesuisse. Mais "au vu du résultat, il est clair que les centrales nucléaires continueront d'apporter une contribution importante à l'approvisionnement électrique. "

Soutien encore indécis

"Tout le monde sait que la Suisse va sortir du nucléaire. Les Suisses ont compris qu'on ne peut pas sortir dans des délais trop courts. Désormais, nous allons pouvoir faire les choses dans l'ordre", a indiqué le président de l'usam, Jean-François Rime.

"Si cela ne tenait qu'à moi, on ne sortirait pas du nucléaire, ou du moins le plus tard possible", poursuit le conseiller national UDC. "Mais la décision sera prise de façon collégiale et je ne sais pas ce qu'il adviendra".

Et d'estimer qu'economiesuisse, qui a décidé de ne pas participer au lancement du référendum avec l'UDC ni de récolter de signatures, "a lâché la rampe trop tôt. Elle aurait dû attendre le débat au Parlement", selon le président de la faîtière des PME.

C'est une question qui reste ouverte, a indiqué de son côté le président d'economiesuisse Heinz Karrer. La décision de soutenir ou non le référendum sera prise en janvier, s'il aboutit. Pour l'instant, l'organisation n'a pas changé sa position.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

énergieLe non à la sortie du nucléaire l'emporte à la double majorité des cantons et du peuple, avec 54,2% des votantsLe non à la sortie du nucléaire l'emporte à la double majorité des cantons et du peuple, avec 54,2% des votants

réactionsSortir du nucléaire: le socialiste Roger Nordmann voit un signal positif dans ce 46% de ouiSortir du nucléaire: le socialiste Roger Nordmann voit un signal positif dans ce 46% de oui

réactionSortir du nucléaire: l'UDC voit dans ce non un soutien à son référendum contre la stratégie énergétique 2050Sortir du nucléaire: l'UDC voit dans ce non un soutien à son référendum contre la stratégie énergétique 2050

réactionsSortir du nucléaire: les opposants estiment que les Suisses veulent abandonner l'atome, mais sans précipitationSortir du nucléaire: les opposants estiment que les Suisses veulent abandonner l'atome, mais sans précipitation

votationsLes Suisses se prononcent ce dimanche sur la date de sortie du nucléaireLes Suisses se prononcent ce dimanche sur la date de sortie du nucléaire

Top