Votation fédérale du 27 novembre 2016

Le non à la sortie du nucléaire l'emporte à la double majorité des cantons et du peuple, avec 54,2% des votants

chargement

énergie Les centrales nucléaires suisses ont encore quelques beaux jours devant elles. Ce dimanche 27 novembre, les Suisses ont rejeté l'initiative pour une sortie programmée du nucléaire à l'horizon 2029. Seuls six cantons ont dit oui et, au final, 54% des votants la rejettent. Le suivi des résultats, les cartes canton par canton, et tous nos articles parus depuis plusieurs mois sur la question sont à retrouver dans notre dossier.

  27.11.2016, 11:22
1/3  

15:35 Fin de ce direct

Voilà, tous les résultats sont entrés, avec le canton de Berne qui, lui aussi dit non à l'initiative. Au final, le texte est refusé à la double majorité du peuple (54,2% de non) et des cantons (seuls 6 ont dit oui: Genève, Vaud, Neuchâtel, Jura et les deux Bâle). Nous mettons donc un terme à ce direct et nous vous donnons rendez-vous sur notre site et nos applications pour suivre les réactions dans les deux camps. 

Vous pouvez par ailleurs suivre les derniers résultats en continu sur notre carte interactive

15:30 Berne, dernier canton à livrer ses résultats

Le canton de Berne rejette lui aussi l'initiative à 56%. Au total, le peuple suisse dit donc non à 54,2% au texte des Verts.

 

13:27 L'initiative est rejetée

Les Centrales nucléaires resteront branchées tant qu'elles peuvent fonctionner. L'initiative des Verts qui veut toutes les débrancher d'ici 2029 a été rejetée dimanche par la majorité des cantons. Seuls quelques cantons romands et Bâle-Ville ont soutenu le texte.

Selon les résultats définitifs, seuls les cantons de Vaud et Neuchâtel disent "oui", à 54,6 et 56,8%. Le Valais dit "non" à 53,3%. Tous les autres cantons alémaniques dont les résultats sont déjà connus rejettent le texte. Le refus est de 60,5% dans le canton de Soleure, où se trouve la centrale de Gösgen, de 63% dans celui d'Argovie, qui abrite les deux centrales de Beznau et celle de Leibstadt.

 

12:51 Les "non" s'enchaînent

Notre carte interactive est, pour l'heure, totalement rouge. Mais de nombreux cantons n'ont pas encore donné leurs résultats. Les premiers calculs précis donnent un non à 55%, avec une marge d'erreur de +/- 3%.

 

12:45 Non à Schaffhouse (53%), Appenzell Rhodes-Extérieures (57%) et Lucerne (61%)

 

12:36 La tendance au non se confirme

Les centrales nucléaires devraient rester branchées tant qu'elles peuvent fonctionner. L'initiative des Verts qui veut toutes les débrancher d'ici 2029 serait rejetée dimanche selon une tendance de l'institut gfs.bern. Elle est rejointe par les projections et les cantons de plusieurs cantons.

A Zurich, les projections annoncent un non à 51,1%, à Lucerne à 70%, en Valais à 53%. Les résultats des cantons de Glaris et de Nidwald sont déjà connus: ce serait "non" par 61,5 et 65% des voix. Autre son de cloche dans les cantons de Genève et Vaud, qui diraient "oui" par respectivement 58 et 52%.

L'initiative populaire voulait tirer la prise des centrales au bout de 45 ans et remplacer l'atome par du courant vert. Beznau I, mise en service en 1969, aurait dû être arrêtée l'année prochaine. Idem pour les centrales de Beznau 2 et de Mühleberg, construites en 1972. Gösgen aurait dû être débranchée en 2024 et Leibstadt en 2029, soit dans treize ans.

Les initiants auraient voulu mettre un terme rapide à une énergie nucléaire qu'ils jugent dépassée et dangereuse. En plus des risques, le nucléaire est un "fiasco financier". Avec les bas prix de l'électricité, il n'est plus rentable.

Le Conseil fédéral et la droite admettent qu'une alternative doit être trouvée au nucléaire, mais refusent d'agir de manière aussi précipitée. Ils préfèrent miser sur la stratégie énergétique 2050 et ont brandi avec succès la menace des coûts d'un arrêt abrupt des centrales.

 

12:32 Vaud penche vers le oui, le Valais dirait non

Après plus de 80% de dépouillement, le canton de Vaud penche en faveur de la sortie du nucléaire. L'écart est net avec 54,2% de "oui" contre 45,7% d'opposants.

La tendance est nette. A 84% de bulletins dépouillés, les Vaudois approuvent l'initiative des Verts pour une sortie programmée du nucléaire. Ils disent oui à 54,28% contre 45,72% de "non". La participation atteint 45,19%, indique dimanche l'Etat de Vaud.

Le Valais tend vers un refus de l'initiative des Verts "Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire". Après le dépouillement de trois quarts des votes, le non engrange près de 53% des suffrages.

Le refus est plus marqué dans le Haut-Valais et dans les communes de montagne directement concernées par un barrage. En plaine, le oui l'emporte de justesse dans certaines communes, comme Martigny. La participation approche les 50%.

 

12:19 Vers un non

Selon l'institut de sondage gfs et la télévision suisse alémanique SRF, les premières tendances vont vers un rejet de l'initiative. Mais les résultats s'annoncent serrés.

Retrouvez les résultats en direct et en détail sur notre carte interactive.

 

12:12 Non aux Grisons, serré à Zurich

Les Grisons penchent pour le non à l'initiative pour sortir du nucléaire à 57% après le décompte des voix de 103 communes sur 113. Mais ils manquent encore les résultats des commun es les plus peuplées comme Coire et Davos. Le score s'annonce par ailleurs serré dans le canton de Zurich.

Selon une première projection à midi, 48,9% des citoyens diraient oui. Mais la marge d'erreur se situe entre 45,3 à 52,5%, ce qui ne permet pas de pronostics clairs.

 

12:10 Genève dit oui

Sans surprise, les Genevois ont accepté dimanche l'initiative des Verts "Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire": 58,29% de "oui", selon les résultats basés sur 95% des votants. Le canton du bout du lac a introduit un article antinucléaire dans sa constitution en 1986.

L'électricité fournie par les Services industriels de Genève n'est plus, depuis 2002, produite par des centrales nucléaires. Et dès 2017, elle sera entièrement renouvelable et entièrement d'origine suisse, le canton renonçant aux énergies fossiles. Le taux de participation s'est élevé dimanche à 42,5%.

 

Les bureaux de vote ont fermé dans toute la Suisses et les premières tendances sont attendues sur les coups de midi. En jeu, la sortie anticipée du nucléaire pour notre pays.

Il s'agit d'interdire la construction de toute nouvelle centrale nucléaire et de faire fermer le plus rapidement possible celles qui sont encore en service. Si elle est acceptée, le Conseil fédéral devra également faire davantage pour encourager les mesures d'économies d'énergie. D'ici 2029, notre pays devrait avoir totalement abandonné l'énergie d'origine atomique.

L'initiative était donnée gagnante par la plupart des récents sondages, mais l'écart entre le oui et le non n'a cessé de se resserrer durant les dernières semaines. 

Le premier résultat officiel nous vient de la commune argovienne de Leibstadt où se trouve la centrale nucléaire du même nom. Sans surprise, le rejet est massif avec 417 non et 48 oui.

C'est Nidwald qui a donné ses premiers résultats cantonaux, avec ici aussi, un non à 65%. Glaris l'imite avec, ici aussi, un non à 61%.

Retrouvez les résultats en direct et en détail sur notre carte interactive.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

votationsLes Suisses se prononcent ce dimanche sur la date de sortie du nucléaireLes Suisses se prononcent ce dimanche sur la date de sortie du nucléaire

SondageVotation du 27 novembre: le "oui" à la sortie du nucléaire perd du terrain, selon le 2e sondage SSRVotation du 27 novembre: le "oui" à la sortie du nucléaire perd du terrain, selon le 2e sondage SSR

votation du 27 novembreVotation du 27 novembre: le oui à "Sortir du nucléaire" se renforce en SuisseVotation du 27 novembre: le oui à "Sortir du nucléaire" se renforce en Suisse

sondageLes Suisses n'ont pas peur d'une catastrophe nucléaire, mais ils voteraient majoritairement oui le 27 novembreLes Suisses n'ont pas peur d'une catastrophe nucléaire, mais ils voteraient majoritairement oui le 27 novembre

nucléaireSortie du nucléaire: Alpiq perdrait 2,5 milliards de francs en cas de oui à l'initiativeSortie du nucléaire: Alpiq perdrait 2,5 milliards de francs en cas de oui à l'initiative

Top