Votre publicité ici avec IMPACT_medias
Réservé aux abonnés

Berne plaide sa cause auprès de l'Union européenne

Eveline Widmer-Schlumpf a rencontré le commissaire européen Michel Barnier. Objectif: convaincre l'UE de ne pas verrouiller son marché.

16 oct. 2013, 00:01
data_art_7455397.jpg

La Suisse a intensifié ses pressions sur l'Union, hier, en vue de la persuader de ne pas verrouiller l'accès des institutions financières helvétiques au marché intérieur européen.

En marge d'une réunion conjointe des grands argentiers de l'UE et de l'Association européenne de libre-échange (AELE), la ministre suisse des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf, a rencontré à Luxembourg son homologue grec, Ioannis Stournaras (dont le pays prendra le 1er janvier 2014 la présidence tournante du club communautaire), ainsi que le commissaire européen au marché intérieur, Michel Barnier. Objectif: sensibiliser, au plus haut niveau, les responsables européens aux importants "problèmes" que pose à Berne la révision en cours de la réglementation sur les marchés d'instruments financiers (Mifid 2).

"Il n'y aura pas d'exception" suisse

La Suisse, relève-t-on du côté communautaire, semble s'être résignée à ce qu'à l'avenir, ses institutions actives dans la banque de détail devront obligatoirement ouvrir des succursales dans l'Union afin d'y...

Votre publicité ici avec IMPACT_medias