Chine: les Bourses ferment prématurément après une chute de 7%

Les Bourses chinoises se sont effondrées de plus de 7%, faisant "disjoncter" le mécanisme après moins d'une demi-heure. La deuxième économie mondiale craint pour sa croissance et voit sa monnaie baisser fortement face au Dollar. Les marchés mondiaux, dont la Bourse suisse, s'en trouvent une nouvelle fois ébranlés.
07 janv. 2016, 09:43
Cette chute survient après l'annonce officielle de la plus forte baisse du yuan depuis août. (Illustration)

Les Bourses chinoises ont fermé jeudi juste après leur ouverture, après un nouvel effondrement de plus de 7% qui a déclenché un mécanisme "disjoncteur" automatique. Cette chute survient après l'annonce officielle de la plus forte baisse du yuan depuis août.

C'est la deuxième fois cette semaine que s'active ce mécanisme: les Bourses de Shanghai et Shenzen avaient déjà dû fermer lundi après avoir plongé.

Au moment de la fermeture anticipée de jeudi, moins d'une demi-heure après le début des échanges, l'indice composite de la Bourse de Shanghai s'était effondré de 7,32%, ou 245,95 points, à 3115,89 points.

La Bourse de Shenzhen avait pour sa part plongé de 8,35%, ou 178,08 points, à 1955,88 points. Cette dégringolade intervient sur fond d'inquiétudes sur le ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale et de chute prolongée du yuan - également appelé renminbi.

Baisse du cours de référence

Les autorités ont en effet abaissé jeudi le cours de référence du yuan face au billet vert de 0,51%, à 6,5646 yuans pour un dollar, soit le taux le plus bas depuis mars 2011.

C'est aussi sa plus forte baisse depuis août, selon Bloomberg News, quand Pékin avait décidé d'une dévaluation-surprise du renminbi de quasiment 5% en une semaine.

Le yuan est autorisé à fluctuer face au dollar dans une marge de plus ou moins 2% de part et d'autre d'un taux de référence défini par la banque centrale chinoise (PBOC).

Il s'agit du huitième mouvement de baisse consécutif décidé par l'autorité monétaire chinoise, relançant les inquiétudes sur la devise. Un yuan plus faible rend les exportateurs chinois plus compétitifs à l'international, mais renchérit les importations du pays.

Marchés mondiaux ébranlés

Les marchés mondiaux, dont la Bourse suisse en recul de 2,45%, étaient une nouvelle fois ébranlés jeudi par la déroute des places financières en Chine.

Les Bourses européennes étaient affectées par l'évolution en Chine mais également par la clôture de Wall Street. La Bourse américaine a clôturé en forte diminution et les derniers indicateurs conjoncturels aux Etats-Unis se sont révélés mitigés.