Réservé aux abonnés

Climat: la pression augmente de toutes parts sur les géants du pétrole

Les géants de l’or noir doivent «verdir» plus vite sous la pression des investisseurs et des juges.
01 juin 2021, 00:01 / Màj. le 01 juin 2021 à 06:50
Les activistes du climat ne sont plus les seuls à inciter les géants du pétrole à changer de cap.

Qui se souvient des alarmes causées par le «pic pétrolier»? A la veille de la crise financière de 2008, le baril d’or noir avait bondi à 170 dollars, record absolu, tant était grande alors la crainte chez les traders et les consommateurs que la production allait inexorablement se réduire faute de nouvelles ressources suffisantes. Actuellement, c’est le contraire. L’angoisse du manque a disparu, place à celle de la réduction volontaire en vue d’atteindre l’objectif de la neutralité carbone a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois