Réservé aux abonnés

Credit Suisse: «trop de tolérance face aux excès internes», selon Yves Genier

Le journaliste économique Yves Genier décrypte les crises qui ont secoué Credit Suisse.
11 nov. 2021, 00:01
/ Màj. le 11 nov. 2021 à 06:48
KEYSTONE

Les pièges dans lesquels Credit Suisse (CS) est tombé en mars de cette année ont pour noms le fonds new-yorkais Archegos et la banque londonienne Greensill. Les investissements imprudents du CS dans ces entités ont coûté des milliards de francs à ses clients et lui ont fait perdre d’autres milliards à elle-même. La vieille dame de la Paradeplatz a aligné les faux pas. Les filatures organisées par la direction de la banque entre 2016 et 2019 pour suivre certains de ses cadres lui ont valu les foudres de la Finma, l...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois